L'Union Européenne et la lutte contre l'impunité des crimes internationaux en Afrique. Le cas de l'Afrique subsaharienne

par Larick-Chimain Okounda

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Michel Bruno.

Thèses en préparation à Normandie , dans le cadre de École doctorale Droit-Normandie (Rouen) , en partenariat avec Université du Havre (Université de préparation) depuis le 02-12-2019 .


  • Résumé

    La présente étude vise à appréhender et à analyser la contribution de l'Union européenne (UE) dans la répression en Afrique subsaharienne des responsables des crimes graves qui touchent la communauté internationale ou l'ordre public international (Les crimes contre l'humanité, les crimes de guerre, les crimes de génocide et autres graves violations des droits de l'homme). En effet, depuis plusieurs années, la lutte contre l'impunité et la promotion des droits de l’homme sont au cœur de l'action extérieure de l'UE, notamment et surtout dans ses relations avec l'Afrique. Cette contribution a pour but la réalisation de la justice pénale internationale dans le continent, en particulier dans les pays subsahariens, et se caractérise généralement par l'assistance juridique, technique et financière apportée au pays africains dans la mise en place des juridictions pénales nationales et régionales africaines.Aussi, l'UE peut contribuer indirectement à la répression des crimes internationaux en Afrique, notamment, d'une part, par son soutien à la Cour pénale internationale qui a ouvert un bon nombre d’enquêtes et poursuites à l'encontre des africains,et d'autre part, par ses Etats membres via la compétence universelle. Cependant, cette contribution n'est pas sans soulever des questions ou des critiques, notamment sur son effectivité, son efficacité et son impact réel. Car, en effet, si l'intervention de l'UE est louable et souhaitée, du fait de l'incapacité des Etats africains et des organisations africaines, elle est à bien des égards mitigée et limitée. Fort de ce constat, nous tenterons de montrer les tenants et les aboutissants de cette contribution. On se demandera à la fin si à travers cette lutte contre l'impunité des crimes graves en Afrique, l'UE ne contribue t-elle pas en réalité au droit international pénal dans son ensemble.


  • Pas de résumé disponible.