De l'estimation à la prévision des crises financières : quelles implications pour l'allocation d'actifs ?

par Rachid Bokreta

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Helene Raymond.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 23-10-2008 .


  • Résumé

    Les marchés financiers, lieux de transaction du risque, sont régulièrement le théâtre d'évènements extrêmes (cf. reinhart et rogoff, 2008), se manifestant par des fluctuations importantes de la valeur des actifs, et par la même de la volatilité. ce projet de thèse débute par l'exploration d'un indicateur mesurant l'intensité des chocs sur les marchés, appelé « wavelet-heterogeneous index of market shocks (whims) », et correspondant à un raffinement de l'index of market shocks de maillet et michel (2003, 2005). sa construction repose essentiellement sur une combinaison de deux méthodes : une analyse en ondelettes, et une analyse factorielle (wp-sdica – cf. kopriva et sercic, 2007 ; cica – cf. lu et rajapakse, 2005). la complémentarité de ces deux méthodes autorise au final la définition d'une mesure globale simple de l'ampleur d'une crise financière. le second chapitre est consacré à l'analyse d'un modèle de prévision de l'intensité des crises, à l'instar de l'étude de corsi (2004) sur la volatilité réalisée. nous effectuons à partir de l'indicateur de crise (cf. chapitre 1), une étude de la modélisation des larges mouvements boursiers. ainsi nous testons le modèle de prévision de la volatilité garchx à volatilité transversale et proposé par hwang et satchell (2001). cette modélisation ajoute, à la spécification garch de bollerslev (1986), une variable explicative représentant la volatilité transversale des rentabilités des titres. le troisième chapitre analyse l'impact des crises systémiques sur l'allocation d'actifs internationaux (cf. das et uppal, 2004). nous mobilisons, tout d'abord, le modèle de markov caché (hidden markov model – hmm) afin de modéliser les crises. nous proposons ensuite une modélisation des crises systémiques basée sur le modèle hmm à partir du whims. ces précédentes étapes nous permettent ainsi de construire une stratégie de choix de portefeuille qui tient compte de l'existence de changements potentiels de régime (liow et zu, 2007).


  • Pas de résumé disponible.