Élaboration de structures hybrides innovantes en utilisant le greffage de polymères à architecture contrôlée pour des applications biomédicales.

par Caroline Pereira

Projet de thèse en Doc sciences de la vie et de la sante

Sous la direction de Celine Falentin-daudre.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Galilée (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 16-09-2019 .


  • Résumé

    L’objectif général du projet serait de développer des structures en sandwich composées de : (1) deux feuilles de peau métalliques (titane) présentant des propriétés mécaniques proche de l’os et (2) une couche de polymère qui ferait le lien entre les deux feuilles. Actuellement, des structures en sandwich sont développés mais l’utilisation d’une résine époxy pour lier les plaques métalliques est un sérieux inconvénient pour les applications biologiques in vitro et par conséquent pour les applications in vivo. Trouver une liaison biocompatible entre le métal et le polymère sans utiliser d'époxy est donc l'objectif principal de ce projet. Pour éviter l’utilisation de résine époxy, des polymères tel que le PMMA sont utilisés mais il n’est pas lié chimiquement aux plaques métalliques (couplage mécanique), par conséquent, ces dispositifs présentent souvent des défaillances mécaniques catastrophiques dues à une faible liaison entre les composants acryliques et métalliques. Pour éviter la délamination de notre structure Ti/Polymère/Ti, nous proposons de fixer chimiquement notre couche de polymère entre les deux feuilles métalliques en se basant sur des techniques développés au sein du laboratoire. Dans un deuxième temps, pour améliorer les propriétés biologiques de nos sandwichs, nous travaillerons sur le greffage de polymères bioactifs sur nos sandwichs élaborés.


  • Pas de résumé disponible.