Monter à Paris : des filières migratoires aux opportunités entrepreneuriales - insertion urbaine des cafetiers aveyronnais à Paris (XXe - XXIe siècles)

par Sofian Bouchfira

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Isabelle Backouche et de Pierre-Paul Zalio.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 12-11-2019 .


  • Résumé

    Cette recherche propose de prendre pour objet d’étude des individus, les Rouergats, qui « montent » (façon dont ils désignent cette migration) à Paris pour intégrer un secteur professionnel spécifique et communautaire, appelé « la limonade ». Celle-ci regroupe le secteur économique de la restauration avec ses cafés, hôtels et restaurants. Cette tradition de monter à Paris date au moins du XVIIIe siècle et s’intensifie tout au long du XIXe. Elle est la conséquence d’une amplification de l’exode rural et des mutations du monde agricole au sein du Massif central. Le siècle suivant apparaît comme celui de la consolidation de ces communautés d’émigrés facilitant une prospérité des carrières notamment celles de boutiquiers (charbon et débits de boissons) dans la capitale. En effet, ils forment aussi une communauté dont chaque migrant, individuellement ou en groupe, agit et se meut donc dans un espace global qu’il faut considérer comme un espace de vie au sens large. IL s’agira de « penser relationnellement les phénomènes observés. En fin de compte, cela conduit à des échanges migratoires préférentiels qui imposent à leur tour des « filières » inondant un secteur économique parisien en particulier : la limonade.

  • Titre traduit

    Moving to Paris : migration networks and entrepreneurial opportunities - urban integration of Aveyronnais community in Paris (20th - 21st centuries)


  • Pas de résumé disponible.