La transformation de système judiciaire pendant la période de transition en Algérie 2019

par Hadj mohamed mountassir belleh Tenni

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Baudouin Dupret et de Ammar Belhomer.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Les Afriques dans le Monde (laboratoire) depuis le 01-11-2019 .


  • Résumé

    Depuis des années la justuce présent comme un garant et principe fondamentale dans la construction de l'état de droit et d'institution. L'Algérie annonce l'indépendance du pouvoir judiciaire dans la constitution de 1989 et consacré par la constitution de 1996, révisée en février 2016, qui institue un pouvoir judiciaire indépendant. a la fin de mois février 2019, l'Algérie avait vécu des manifestations pacifiques contre la candidature Abdelaziz Bouteflika, et son gouvernement. Après la démission d'Abdelaziz Bouteflika le Conseil Constitutionnel Algérien a acté mercredi 3 avril 2019 la vacance du pouvoir, et le début de la période de transition, Une période qui permettra de changer et réformer plusieurs juridiques et politiques. Le plus important dans nos recherche c'est la transformation et le rôle de la justice, car pour la première fois dans l'histoire politique en Algérie nous avons aperçu des enquêtes litiges et des arrestations des anciens chefs d'état, membres de gouvernement précédent, les grands hommes d'affaires, qu'ils ont été accusé de corruption. Pour le moment La justice en Algérie a s'engagé de mobilisé tous les outils et les mécanismes de lutte contre corruption, pour construire et réalisé l'état de droit en Algérie, surtout dans cette période de transition, car elle est considéré comme la colonne vertébrale de l'Etat de droit et le garant de sa protection, elle est présente comme une plateforme essentiel.

  • Titre traduit

    Judicial system transformation during the transition period in Algeria 2019


  • Résumé

    For years, justice has been present as a guarantor and fundamental principle in the construction of the state of law and institution. Algeria announced the independence of the judiciary in the 1989 constitution and enshrined in the 1996 constitution, revised in February 2016, which establishes an independent judiciary. in the end of February 2019, Algeria had experienced peaceful demonstrations against the candidacy Abdelaziz Bouteflika, and his government. After the resignation of Abdelaziz Bouteflika, on Wednesday, April 3, 2019, the Algerian Constitutional Council, annonced the vacancy of th power, and the beginning of the transition period. A period that will allow to change and reform several legal and political issues. The most important in our research is the transformation and role of justice, because for the first time in the political history in Algeria we have seen investigations and arrests of heads of state, members of government, and the businessmen, that they have been accused of corruption. For the moment Justice in Algeria has committed to mobilize all the tools and mechanisms to fight corruption, to build and implement the state of law in Algeria, especially in this transitional period, because it's considered as the backbone of the state of law and the guarantor of his protection, it's present as an essential platform.