Rapport(s) au(x) savoir(s) et prendre soin : regard psychanalytique sur l'apprentissage du prendre soin chez un apprenant soignant

par Carine Sanches (Garat)

Projet de thèse en Sciences de l'education

Sous la direction de Jean luc Rinaudo.

Thèses en préparation à Normandie , dans le cadre de Homme, Sociétés, Risques, Territoire , en partenariat avec CENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE NORMAND EN EDUCATION ET FORMATION (equipe de recherche) depuis le 14-10-2019 .


  • Résumé

    Prendre soin dans nos organisations soignantes semble aujourd’hui un véritable défi. En effet, les institutions sur le terrain sont confrontées à des approches comptables toujours plus strictes. Au carrefour de ces logiques souvent opposées, les étudiants en formation paramédico-sociale tentent de développer un savoir-agir promouvant le souci de l’Autre en s’inscrivant même dans une logique de « don de soi ». Cette sollicitude ou ce souci de l’Autre fait appel à de nombreux principes sous-jacents à la relation de soin, en lien avec la vulnérabilité du patient. Cependant la production de savoirs renvoie à l’idée d’une relation à un « objet savoir », en tant qu’objet de satisfaction et de plaisir. De plus l’investissement psychique dans les études est généralement associé à la sublimation et au rapport au savoir alors que, pour être investi, le travail implique un remaniement psychique car il confronte au réel. C'est cette problématique de l’apprentissage du prendre soin sous le vecteur du rapport au savoir que je propose de rechercher, grâce à un recueil de données indiciaires consciemment ou inconsciemment transmises, afin de préserver et de promouvoir l’approche humaniste au cœur des soins.


  • Pas de résumé disponible.