Figures féminines de l'héroïsme politique dans la littérature et les arts visuels en France (1550-1650).

par Cassandra Marinelli

Projet de thèse en Langue et littérature françaises ; littérature francophone

Sous la direction de Richard Crescenzo.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts , en partenariat avec CPTC - Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (laboratoire) et de L'écriture de l'histoire littéraire : questions de point de vue (equipe de recherche) depuis le 08-11-2019 .


  • Résumé

    Le présent sujet s'intègre d'une part dans la longue tradition des études sur la réception de l'antiquité à la Renaissance et à l'époque classique, d'autre part, dans l'émergence plus récente des études de genres appliquées aux époques anciennes. La mise en relation des textes littéraires et des représentations figuratives est un champ d'investigations assez récent, dont témoigne l'intérêt actuel. Il est donc essentiel de croiser les faits culturels anciennement constitués ou plus récents. A une époque qui pose de manière récurrente la question de l'accès des femmes aux domaines traditionnellement masculins du savoir et du pouvoir, la France est confrontée sur à peu près cent ans, entre le XVIe et le XVIIe siècles, à trois épisodes de régence, où des femmes sont en position d'exercer le pouvoir politique. Catherine de Médicis à la mort d'Henri II en 1559, Marie de Médicis après l'assassinat d'Henri IV en 1610, Anne d'Autriche, à la mort de Louis XIII en 1643. Des modèles féminins d'héroïsme politiques sont alors crées au sein de la littérature et l'iconographie, à partir de sources mythologiques, bibliques ou encore d'une Histoire plus récente. Ces figures féminines sont des exemples de guerrières qui accomplissent des actes exceptionnels de bravoure capables d'assumer un rôle politique dans les situations les plus difficiles. Les pratiques de lecture courantes de la mythologie et de l'Histoire font d'elles des exemples pour leurs lectrices, elles constituent peu à peu un répertoire historique et mythologique.

  • Titre traduit

    Female figures of political heroism in literature and visual arts in France (1550-1650).


  • Résumé

    This subject is on one hand part of the long tradition of studies on the reception of antiquity in the Renaissance and the classical period, and, on the other hand, of the more recent emergence of gender studies applied to ancient times. Linking literary texts and figurative representations is a relatively recent field of investigations, which is reflected by the interest currently given to this topic. It is therefore essential to cross-reference previously constituted or more recent cultural facts. At a time when women's access to traditionally male fields of knowledge and power is a recurrent issue, France is confronted over a period of almost a hundred years, between the 16th and 17th centuries, with three episodes of regency, where women are in a position to exercise political power. Catherine de' Medici after the death of Henry II in 1559, Marie de' Medici after the assassination of Henry IV in 1610 and Anne of Austria, at the death of Louis XIII of France, in 1643. Female models of political heroism were then created in literature and iconography based on mythological, biblical and more recent historical sources These figures are examples of female warriors who perform exceptional acts of bravery and who are capable of assuming a political role in the most difficult situations. The current readings of mythology and history set them as examples for their readers, they gradually constitute a historical and mythological repertoire.