Evolutions formelles et iconographiques de la peinture bouddhique induites par les femmes à la cour de Corée du XIVe au XVI siècle

par Bryan Sauvadet

Projet de thèse en Etudes coréennes. Histoire de l'art.

Sous la direction de Yannick Bruneton.

Thèses en préparation à l'Université de Paris (2019-....) , dans le cadre de LANGUE, LITTERATURE, IMAGE, CIVILISATIONS ET SCIENCES HUMAINES (DOMAINES FRANC, ANGL. ASIE ORIENT.) , en partenariat avec CHINE-COREE-JAPON CNRS (equipe de recherche) depuis le 20-09-2019 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de revoir les usages connus de la peinture bouddhique en Corée (ritualisme, support visuel à la méditation, support d'enseignement et de partage de la doctrine bouddhique, ...) pour notamment mettre au jour un usage politique jusqu'ici inconnu : la résistance d'une culture bouddhique palatiale. Pour cela cette recherche portera sur les œuvres bouddhiques coréennes (peintures verticales, soutras enluminés ou xylographiés, ...) depuis la période mongole du Koryo (XIVe siècle) jusqu'aux invasions japonaises (XVIe siècle). Nous chercherons à montrer le rôle central et décisif que jouèrent les femmes de cour (reines, princesses, concubines et religieuses) comme commanditaires et peintres de ces images dans le processus d'évolution de la peinture bouddhique coréenne à ces époques.

  • Titre traduit

    Formal and Iconographical Evolution of the Buddhist Paintings induced by Court Women in Korea (14th-16th centuries)


  • Résumé

    This thesis aims to review the known uses of Buddhist paintings in Korea (ritualism, visual support for meditation, teaching support and sharing of Buddhist doctrine...) in order to highlight their political use unknown until now: the resistance of a palatial Buddhist culture. Therefore, this research will focus on Korean Buddhist artworks (vertical paintings, illuminated or xylographed sutras...) from the Mongolian period of Koryo (14th century) to the Japanese Invasions (16th century). We will seek to show the central and decisive role played by court women (queens, princesses, concubines and nuns) as patrons and painters of these images during the process of evolution of Korean Buddhist paintings at these times.