Vivre et construire la mixité sociale et le changement urbain sur le temps long : l'exemple d'un quartier "bourgeois" du XVIIIe arrondissement et de ses marges

par Pierre Joffre

Projet de thèse en Territoires, sociétés et développement (sociologie)

Sous la direction de Isabelle Backouche et de Sylvie Tissot.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Paris (Collectivité territoriale) depuis le 22-10-2019 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l’évolution de la mixité sociale comme catégorie de l’action publique, et dans le vécu quotidien des habitants. Elle enrichit les travaux actuels de sociologie urbaine en pensant les évolutions de l’urbain – bâti et populations - dans une perspective de temps long. Elle apportera des éclairages sur les rapports sociaux dans une unité spatiale restreinte, le quartier Lamarck-Caulaincourt dans le 18e arrondissement de Paris, quartier au profil social supérieur, et ses marges, constituée d'unités d'habitations plus mixtes et notamment d'ensembles de logement sociaux. En étudiant d'abord la constitution de ce quartier - postulant qu'il s'agit d'une enclave de classes moyennes conçue comme telle par les pouvoirs publics et les investisseurs au début du 20e siècle, notamment pour éduquer les classes populaires vivant à proximité - il s'agira ensuite d'envisager son évolution dans le temps et l'inscription des habitants dans les processus et leur appropriation de la "mixité", ainsi que leurs représentations de cette mixité et du logement social notamment.

  • Titre traduit

    Living and building social mix and urban change with a long time perspective : the example of a "bourgeois" neighbourhood of the 18th arrondissement of Paris and its margins


  • Résumé

    This research focuses on the evolution of social mix as a category of public action, and in the daily life of the inhabitants. It enriches the current work of urban sociology by thinking about the evolutions of the city - buildings and populations - in a perspective of long time. It will shed light on social relations in a restricted spatial unit, the Lamarck-Caulaincourt district in the 18th arrondissement of Paris, a neighborhood with a higher social profile, and its margins, made up of more mixed housing units and especially by social housing. By studying first the constitution of this district - postulating that it is about a enclave of middle classes conceived as such by the public authorities and the investors at the beginning of the 20th century, in particular to educate the working-class living nearby - it will then be necessary to consider its evolution over time and the inclusion of inhabitants in the processes and their appropriation of the "social mix", as well as their representations of this diversity and social housing in particular.