Vivre et construire son expérience parentale lors des 1000 premiers jours

par Sandrine Beau (Millones)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Joris Thievenaz.


  • Résumé

    Penser la parentalité comme « le métier d'être parent » (O'Connor, 2002) renvoie à des notions d'aptitudes et de compétences à acquérir et s'oppose à une conception dans laquelle les parents sauraient s'occuper de leur enfant d'une façon innée. La parentalité est vue comme un apprentissage qui se construit à partir de séries d'actions et de situations de vie, routinières ou inattendues, dépendantes d'un environnement qui est « le monde auquel nous devons nous adapter en même temps qu'il est la boîte à outils dont nous avons besoin pour y parvenir » (Bruner, 1991, p27). Au fil du temps et des situations rencontrées, les parents expérimentent ce que Patrick Mayen appelle « un parcours de situations potentielles de développement » (Mayen, 1999) où ilsconstruisent une expérience parentale, tel un processus de formation et de transformation. Dans cet environnement dynamique et évolutif, ils adaptent, développent et actualisent leurs compétences parallèlement aux acquisitions de leur enfant. Ces situations peuvent donc être définies comme « situations d'apprentissages réciproques » (Thievenaz, 2018) puisque, dans chacune d'elle, les nouvelles formes d'adaptation mises en place par les parents se superposent et s'alimentent des nouvelles formes d'adaptation de leur enfant, et de nouveaux apprentissages sont réalisés d'un côté et de l'autre de la relation. Cette recherche est ainsi l'occasion d'étudier ces situations et les phénomènes spécifiques qui y participent selon une approche micro-située de l'expérience (Thievenaz, 2019). La méthodologie retenue se basera sur une démarche d'inspiration éthnographique. L'analyse de l'activité parentale lors des 1000 premiers jours[1]se donne ainsi pour intention de rendre compte du processus de construction de l'expérience qui se réalise chez les couples parentaux grâce à une étude longitudinale. [1]Les 1000 premiers jours, de la conception jusqu'au deux premières années de vie de l'enfant. Cette période est définie par l'OMS et l'UNICEF comme déterminante dans le bon développement des individus.

  • Titre traduit

    Living and building your parenting experience in the first 1000 days.


  • Résumé

    To think of parenthood as 'the job of being a parent' (O'Connor, 2002) refers to the notion of skills and abilities to be gained and opposes a conception in which parents have the innate ability to take care of their child. Parenting is seen as a learning process that is built from series of actions and life situations, routine or unexpected, dependent on an environment that is 'the world to which we must adapt to at the same time, as it is the toolbox that we need to get there'(Bruner, 1991, p27). Over time and situations, parents experience what Patrick Mayen calls 'a journey of potential development situations' (Mayen, 1999) where they construct a parenting experience, such as a process of training and transformation. In this dynamic and evolving environment, they adapt, develop and update their skills alongside the acquisitions of their child. These situations can therefore be defined as 'reciprocal learning situations' (Thievenaz, 2018) since, in each of them, the new forms of adaptation put in place by the parents overlap and feed on new forms of the learning adaptations of their child and new learning is done on both sides of the relationship. This research is thus an opportunity to study these situations and the specific phenomena involved according to a micro-level approach of the experiment (Thievenaz, 2019). The methodology chosen will be based on an ethnographic-inspired approach. The analysis of parental activity during the first 1000 days is thus intended to account for the process of constructing the experience that occurs in parental couples through a longitudinal study. The period of the first 1000 days, from conception until the first two years of the child's life, is defined by WHO and UNICEF as the determinant in the proper development of individuals.