Migrations internationales haïtiennes : espaces de l'entre-deux? pour une analyse comparative de la territorialisation de l'espace diasporique haïtien : les cas des régions parisienne et montréalaise

par Rébecca Cadeau

Projet de thèse en DOCTORAT en GEOGRAPHIE ET AMENAGEMENT

Sous la direction de Marie Redon.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 08-10-2019 .


  • Résumé

    Le projet de R. Cadeau porte sur les questions migratoires, enjeu d’actualité qui fait écho à des préoccupations sociales majeures dont il s'agit d’appréhender la complexité des dynamiques par la géographie, au-delà des discours simplificateurs. Dans ce contexte général d'accroissement des mobilités, la migration haïtienne se caractérise par une très forte part de population vivant en dehors du pays (11%), parmi les plus fortes proportions, et elle est multi située. Cette « diaspora » confère un rôle déterminant aux émigrés dans l’organisation socio-économique du territoire haïtien lui-même, sans doute plus qu’ailleurs étant données, d'une part, l’importance des "remises" et, d'autre part, la déliquescence de l'Etat haïtien. Si cette migration est multi-située (Amérique, Caraïbe, Europe), la recherche proposée porte sur deux espaces où seront menées les enquêtes de terrain : la région parisienne et celle de Montréal avec pour points communs qu'il s'agit de deux métropoles francophones et que la quantité de migrants dans les deux pays est comparable, même si les logiques et les historiques des flux migratoires diffèrent. Ce projet est pertinent en raison de son inscription dans un champ en plein essor dans les sciences humaines en général, et en géographie en particulier, celui des migrations. De plus, il prend pour objet les modalités de construction d'un espace de la migration dans deux espaces urbains et entre ces deux espaces, dans une approche comparative, ce qui est à la fois inédit et pertinent à l'ère de l'intensification des NTIC. Scruter les deux modèles d’immigration, via leurs manifestations spatiales, afin de mieux saisir leurs effets sur les flux migratoires partant d’Haïti est une proposition de recherche que R. Cadeau est tout à fait à même de mener à terme, d'autant que sa situation d’Haïtienne migrée en France et participant activement à la vie de la communauté diasporique donneront une dimension haïtiano-centrée à cette approche.


  • Pas de résumé disponible.