Approche épidémiologique des relations entre sucres, aliments et boissons sucrés, index et charge glycémiques, édulcorants et risque de cancers (incidence et mortalité par cancer)

par Charlotte Debras

Projet de thèse en DOC SANTE ET SANTE P(Gal)

Sous la direction de Mathilde Touvier.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Galilée (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 24-09-2019 .


  • Résumé

    L’impact de la consommation de sucre sur la santé cardiométabolique est aujourd’hui établi. Les sucres simples pourraient également jouer un rôle délétère vis-à-vis du risque de cancers, et ce pas uniquement via des mécanismes liés à la prise de poids et à l’obésité ; toutefois, les études épidémiologiques dans ce domaine sont encore très limitées. En outre, un lien entre consommation d’aliments à index et/ou charge glycémique élevés et risque de certains cancers a été suggéré. Par ailleurs, les effets sur la santé d’une consommation régulière d’édulcorants de synthèse (ex: aspartame, acesulfam K), alternative au sucre, restent largement inconnus, en particulier les potentiels effets cocktails. Dans le cadre d’un travail préliminaire à ce projet doctoral, notre équipe a mis en évidence une association entre la consommation de boissons sucrées et le risque de cancers dans la cohorte NutriNet-Santé (Chazelas et al, BMJ 2019, In Press), et ce, indépendamment de la prise de poids au cours du suivi. Objectifs : 1) Étudier les relations entre les apports en sucres, les consommations d’aliments et de boissons sucrés, l’exposition usuelle aux édulcorants (seuls ou combinés), l’index et la charge glycémiques des régimes alimentaires et le risque de cancers (au global et par localisations) et la mortalité. 2) Étudier si ces associations sont médiées uniquement par la prise de poids. Ce projet est basé sur la cohorte NutriNet-Santé lancée depuis 2009 (n=164 000, >3800 cancers incidents) bénéficiant d’une caractérisation très fine des expositions nutritionnelles (3 enregistrements de 24h validés, répétés tous les 6 mois, www.etude-nutrinet-santé.fr). Des modèles de Cox multi-ajustés et des analyses de médiation seront réalisés.


  • Pas de résumé disponible.