Développement économique, accès à l'électricité et augmentation du revenu des ménages ruraux - Le cas de l'Afrique Sub-Saharienne

par Abdou salam Ndiaye

Projet de thèse en Sciences Économiques

Sous la direction de Sandrine Michel et de Pauline Lectard.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec ART-DEV - Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement (laboratoire) depuis le 30-09-2019 .


  • Résumé

    Aujourd'hui, plus d'un milliard d'individus, soit 16 % de la population mondiale, sont encore dépourvus de tout accès à l'électricité (Indicateurs du développement dans le monde, Banque Mondiale). La communauté internationale s'est fixée l'objectif d'un accès universel à l'électricité d'ici à 2030. Les scénarios prospectifs convergent vers la réalisation de cet objectif, sauf pour l'Afrique Sub-Saharienne (ASS) (IEA 2017). Croissance démographique et dispersion des populations, en particulier dans les zones rurales, s'y combinent pour expliquer ce déficit persistant. Dès à présent, l'essor des énergies renouvelables dans la production d'électricité rend possible des solutions économiquement et techniquement inaccessibles jusqu'ici et contribue ainsi à dynamiser la demande par des solutions de production décentralisées d'électricité. Les déclinaisons des effets économiques de l'accès à l'électricité dans les pays du Sud sont innombrables. L'accès est notamment supposé favoriser la croissance économique au niveau global (Raheem & Yusuf 2015). Il est également susceptible de participer à la lutte contre la pauvreté en générant des revenus pour les ménages et les entreprises (González-Eguino, 2015). Enfin, il peut, sous certaines conditions, améliorer le bien-être des populations qui utilisent aujourd'hui des ressources énergétiques, essentiellement du bois énergie, dont le service est faible, le rendement minime et les effets dévastateurs tant en termes de pollution que d'altérations des écosystèmes (Kaygusuz, 2011). Ce projet de thèse a pour objet de produire une avancée sur les effets de l'électrification rurale en ASS dans une perspective de développement économique. L'hypothèse centrale de la thèse est que les conditions d'accès à l'électricité favoriseraient l'augmentation des revenus des ruraux (Kanagawa & Toshihiko 2008), notamment issus des activités productives, et garantiraient en retour le déploiement de l'électrification. Les effets de l'accès à l'électricité sur l'amélioration des conditions de vie : des connaissances très incomplètes Les besoins mais aussi les opportunités de l'accès, tant en termes de bien-être des populations que d'activités économiques, génèrent aujourd'hui une multitude d'initiatives décentralisées, aussi bien locales, nationales qu'internationales que l'on peut questionner de deux points de vue. La littérature économique s'intéresse aux boucles locales pour estimer les effets de l'accès. Les effets d'un mini-grid (réseau décentralisé) s'étudient donc, à juste titre, sur ces échelons territoriaux d'influence : un village ou un ensemble de villages (Torero 2015). En termes d'accroissement des revenus, les connaissances acquises sur l'accès, du fait des mini-grids, mettent en valeur des effets hiérarchisés : • L'accès à l'électricité a des effets positifs sur les living standard (Khandker et al. 2012) avec en particulier des effets sur la santé (Fullerton et al. 2009) sur l'éducation (Furukawa 2013) ; • Les mini-grids libèrent des temps de collecte du bois-énergie et abaissent le coût d'opportunité des activités alternatives, notamment productives (Rosillo-Calle et al. 2007) ; • Services collectifs (dispensaires de santé équipés pour conserver des médicaments ou pour assurer des services médicaux en continu, qualité des services éducatifs, éclairage public) Les effets du progrès de l'accès sur l'amélioration des conditions de vie commencent donc à être bien documentés (Peters & Sievert, 2016). En revanche, l'amélioration de l'activité productive du fait de l'accès en lien avec les formes d'organisation du milieu rural n'est, à notre connaissance, pas suffisamment investiguée . Or, dans les zones rurales de l'ASS, l'agriculture familiale demeure l'activité dominante en association avec des activités de services induites ou non par l'agriculture (Pesche 2016). Concernant ces activités, la littérature, très rare, met pour l'instant en exergue un effet contradictoire (Peters et al. 2011.) : l'accès à l'électricité augmente l'importance des capitaux liés à la consommation d'électricité et modifie la répartition sectorielle des activités économiques en favorisant l'essor de micro-entreprises, en particulier dans les activités de production agricole via l'irrigation et la transformation des produits agricoles. Cependant, l'effet expansionniste de l'électrification sur les bénéfices des entreprises n'est pas avéré. Les recherches sur les effets de l'électrification sur l'emploi rural s'esquissent à peine (Dinkelman 2011). Aucun de ces effets n'est cependant instantané (Abhishek & Tauseef 2019). Ainsi, améliorer les connaissances sur les rythmes d'adoption de l'électricité est nécessaire pour étudier les effets de l'adoption sur les activités productives. Par hypothèses, et dans la mesure où l'accès se déploie par une hiérarchisation d'activités, l'étude des changements dans les activités domestiques et collectives peuvent servir d'indicateurs pour l'adoption dans les activités productives. Cet état des savoirs est conforme à la littérature évolutionniste des précédentes transitions énergétiques qui a démontré que les modèles techniques innovants en matière énergétique ne deviennent effectifs qu'après un long processus d'adaptations techniques, économiques et sociales. Ces dynamiques d'innovation par grappes combinent de nombreux effets indirects, une performance durablement inférieure aux coûts en phase d'adoption et le caractère moteur de la demande (Grubler 2012). Conséquences de l'accès à l'électricité sur les revenus des ménages et la production en zone rurale L'accès est généralement mesuré par le nombre de raccordements. Il convient de compléter cette information par une modélisation de l'adoption réelle de l'électricité et de ses effets : on suppose que plus l'accès sera financièrement soutenable pour les ménages et les activités, plus il sera durable et plus il produira des effets en termes de revenus et sera susceptible de soutenir des dynamiques de développement. Dans le cas de l'ASS rurale, ce cercle vertueux de l'accès à l'énergie demande encore à être démontré dans la mesure où les dynamiques d'utilisation de l'électricité dans les sphères domestiques, artisanales et, plus largement productives, sont très largement méconnues. En effet, les dynamiques d'usage de l'électricité sont très liées à celles des activités elles-mêmes et à celles d'adoption d'équipements permettant d'en bénéficier. Améliorer les connaissances portant sur les rythmes d'utilisation de l'électricité, d'adoption des équipements et de leurs conséquences sur les variables clés des conditions de vie permettrait de faire des progrès sur la connaissance des effets de l'accès sur les activités productives. Méthodologie et approche – Compte tenu du réseau partenarial des porteuses du sujet, deux pays ont été a priori retenus pour cette recherche : le Burkina Faso et le Bénin. Mais d'autres terrains peuvent être envisgés. Le doctorant devra procéder à l'étude de l'accès à l'électricité pour évaluer l'influence des rythmes d'utilisation sur l'augmentation du revenu. Pour cela, • Choisir 3 cas de mini-grids de puissance et de financement différents (public, privé, PPP) ; • Hiérarchisation des activités en relation avec l'espace des réseaux et des services énergétiques rendus : distinction de cas de mini-grids à proximité d'un on –grid (réseau centralisé) et de mini-grids isolés : i) Entrée ménages et living standards ii) Entrée activités productives en choisissant une ligne locale production agricole – activités de transformation. Les hypothèses de départ de la thèse sont les suivantes : 1 : L'accès à l'électricité n'induit pas instantanément l'adoption d'équipements ou d'inputs dans les activités productives. Caractériser les rythmes d'adoption en fonction des types d'activités et de ménages. 2 : Le type de mini-grids et de services énergétiques rendus conditionnent les taux et rythmes d'utilisation. Modéliser, en tenant compte des EnR utilisées, les variables explicatives du rythme d'utilisation et d'adoption d'équipements pour proposer de calibrer des politiques publiques d'accompagnement. 3 : L'accès à l'électricité ouvre des opportunités pour améliorer le revenu des ménages ou favoriser le développement d'activités productives. Modélisation de la conditionnalité de la réalisation de ces opportunités.

  • Titre traduit

    Economic development, access to modern energy and rural households' income increase: The case of sub-Saharan Africa


  • Résumé

    While the access to electricity has major outcomes on economic growth, development, and poverty, today, 16 % of the world population –especially in SSA– still lack any access to electricity. Lately, the development of renewable energies in the electricity production makes possible some economically and technically accessible decentralized solutions called mini-grids. In view of this general context, the central hypothesis of the Ph.D. dissertation is that the access to electricity would favor the increase rural households' income, in particular stemming from productive activities. That would guarantee in return a sustainable electrification process. To answer this hypothesis, the dissertation proposes to improve the knowledge on the speed of adoption of the access to the electricity and to study its effects on productive activities at the local level, in a perspective of territorialized development economics. For that purpose, we will characterize the speed of adoption of the electricity access according to the types of activity and households. We will also design the explanatory variables of the speed of adoption. Finally, we will investigate the impact of the access on rural households' income and productive activities. This investigation will focus on two countries -- Benin and Burkina Faso-- and 3 mini-grids of various power and financing.