A la recherche du corps perdu:L'impact psychologique après chirurgie bariatrique Sleeve chez les personnes âgées entre 25 et 35 ans.

par Christina El khawly (El jourdi)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Houari Maidi.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie (laboratoire) depuis le 20-09-2019 .


  • Résumé

    L'obésité pose aujourd'hui un véritable problème de santé publique dans le monde entier. L'obésité est une maladie qui altère la santé, le bien-être physique, social et psychologique de l'individu. Sachant qu'un régime alimentaire, pour maigrir, prend plus de temps, nécessite une volonté de la part des patients, peut être interrompu à n'importe quel moment et entraîne dans la plupart des cas une reprise de poids, certaines personnes, ayant un IMC entre 35 et 40, peuvent avoir recours à une solution plus rapide qui est la chirurgie bariatrique. Cette opération apparaît miraculeuse pour ces patients. En conséquence, la rapidité de la perte de poids induite par l'opération Sleeve risque d'entraîner chez les patients une problématique identitaire. En effet, le patient s'attend à une perte de poids mais c'est la rapidité du changement, de la modification de l'image du corps et du personnage social qui l'empêcherait de se reconnaître. Ainsi, les patients font face à des changements auxquels ils n'étaient pas préparés. Ils se confrontent à un nouveau corps étranger, moins volumineux, auquel ils doivent s'adapter. Les personnes qui ont subi cette opération, peinent à faire coïncider l'image perçu après l'opération avec l'image fantasmée avant l'opération. Ils ressentent une déception. Donc, dans quelle mesure une chirurgie bariatrique technique Sleeve perturbe-t-elle ou restaure-t-elle l'image du corps ? C'est à cette interrogation fondamentale que nous tenterons de répondre tout au long de cette étude.

  • Titre traduit

    In search of the lost body:The psychological impact after bariatric Sleeve surgery among people between 25 and 35 years.


  • Résumé

    Obesity poses today a real public health problem around the world. Obesity is a disease that affects the health, physical, social and psychological well-being of the individual. Knowing that a diet to lose weight takes longer, requires a willingness on the part of patients, can be interrupted at any time and leads in most cases weight regain, some people, having a BMI between 35 and 40, may resort to a faster solution that is bariatric surgery. This operation appears miraculous for these patients. Consequently, the speed of weight loss induced by the Sleeve operation can lead to an identity problem. Indeed, the patient expects weight loss but it is the speed of change, the change in the image of the body and the social figure that would prevent him from recognizing himself. Thus, patients face changes to which they were not prepared. They are confronted with a new foreign body, less bulky, to which they must adapt. People who have undergone this operation are struggling to match the image perceived after the operation with the image fantasized before the operation.They feel a disappointment. So does a Bariatric Sleeve Surgery disturb or restore the image of the body? It is this fundamental question that we will try to answer throughout this study.