Nanoparticules et assemblages contrôlés pour la théranostique

par Riya George

Projet de thèse en Chimie

Sous la direction de Laure Catala.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences chimiques : molécules, matériaux, instrumentation et biosystèmes , en partenariat avec Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'Orsay (laboratoire) , Chimie Inorganique (equipe de recherche) et de Faculté des sciences d'Orsay (référent) depuis le 01-10-2019 .


  • Résumé

    De nouveaux agents théranostiques conçus à la fois pour détecter les tumeurs et pour les traiter avec des effets secondaires limités sont indispensables pour relever le défi de l'efficacité de la médecine personnalisée. Le bleu de Prusse (PB) est le réseau de coordination microporeux le plus ancien.Sa capacité à piéger les ions alcalins tels que Cs + dans la structure de la CCF a conduit à son utilisation courante pour décontaminer les eaux usées de 137Cs et est un médicament approuvé par la FDA (Radiogardase). De nouvelles applications de nanoparticules à base de PB (PNBP) ont récemment vu le jour avec le diagnostic multimodal (IRM, PET, SPECT…) et comme agent attrayant pour la thérapie photothermique (PTT) en raison de sa bande d'intervalence dans le domaine infrarouge Même si des exemples de thérapies combinées ont récemment été rapportés dans la littérature ils reposent sur des particules autour de 30 à 100 nm trop élevées pour une élimination par voie rénale. Nous proposons un projet basé sur l'utilisation de copolymères à façons pour élaborer et étudier des plateformes originales qui permettent un relargage ciblé de médicaments et une thérapie combinée.

  • Titre traduit

    Ultra-small theranostic nanoparticles and their controlled assemblies


  • Résumé

    New theranostic agents designed to both detect tumors and treat them with limited side effects are essential to meet the challenge of the effectiveness of personalized medicine. Prussian blue (PB) is the oldest microporous coordination network.Its ability to trap alkaline ions such as Cs + in the CCF structure has led to its routine use for decontaminating 137Cs wastewater and is a drug approved by the FDA (Radiogardase). New applications of PB-based nanoparticles (PNBP) have recently emerged with multimodal diagnosis (MRI, PET, SPECT ...) and as an attractive agent for photothermal therapy (PTT) because of its interval band in the Infrared domain Although examples of combination therapies have recently been reported in the literature, they are based on particles around 30 to 100 nm too high for renal elimination. We propose a project based on the use of copolymers in ways to develop and study original platforms that allow a targeted release of drugs and a combination therapy.