La rénovation énergétique de l'habitat. Les architectes face à la reconfiguration de l'ingénierie territoriale depuis 2013.

par Angèle Launay

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Architecture, Urbanisme et Environnement

Sous la direction de Véronique Biau.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire , en partenariat avec LET - Laboratoire Espaces Travail - UMR CNRS MC 7218 LAVUE (laboratoire) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 04-12-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la place des architectes au sein du système d'acteurs mobilisés pour inscrire la politique de rénovation énergétique de l'habitat individuel dans les politiques du développement territorial. Elle vise à mettre en évidence la circulation des compétences et la recomposition des cadres d'alliance entre techniciens, élus et citoyens pour adapter l'action publique en vue de la transition énergétique et les questions de l'éthique professionnelle qu'elle soulève. Ce travail décrit et analyse les pratiques des acteurs, à partir de la sociologie des organisations, de l'expertise ainsi qu'une socio-économie de l'action publique. Il est réalisé en Cifre, soutenue par le programme « 1000 doctorants pour les territoires » d'HESAM université, pour le suivi et l'animation d'un programme multi partenarial d'amélioration énergétique de l'habitat en régie de la communauté de communes du Clunisois, une jeune intercommunalité rurale. La rénovation énergétique fait converger les intérêts des mondes de la santé, de l'action sociale, de l'aménagement, de l'habitat et de l'énergie, imposant une approche transdisciplinaire et multiscalaire à l'ingénierie territoriale. La réflexion et l'intervention des architectes y seraient attendues pour tenter d'y répondre. Les politiques nationales et européennes incitent les collectivités territoriales à faciliter la montée en puissance du marché de la rénovation par l'accompagnement des ménages. Cependant, l'hybridation public-privé des financements de la politique de rénovation énergétique et les transferts de compétences dus aux réformes de la décentralisation tendent à mettre en concurrence les services publics et leurs prestataires privés. Or, la mobilisation des compétences de l'ensemble de la chaine d'acteurs est nécessaire pour adapter les dispositifs à l'habitat existant et ses habitants.

  • Titre traduit

    Housing Energy Retrofit. Architects facing the reconfiguration of territorial engineering since 2013.


  • Résumé

    This research focuses on the position of architects in the system of stakeholders involved to include housing energy retrofit policy in territorial development policy. It's aims to highlight the circulation of competences and knowledge and the reorganization of alliance frameworks between technicians, elected officials, and citizens to adapt public policy mobilized by the energy transition of territories and the professional ethics questions that it raises. It describes and analyzes the practices of stakeholders, based on the sociology of organizations, expertise as well as a socioeconomics of public policy. Supported by the program "1000 PhD students for the territories" by HESAM University, this research will be carried out in a convention of formation and research to follow and animate a multi-partnership program for housing energy retrofit internalized under the authority of the community of municipalities «du Clunisois », a young rural intermunicipal association. Energy renovation brings together the interests of the worlds ( Becker, 2009) of health, social action, planning, housing, and energy, imposing a transdisciplinary and multiscalar approach to territorial engineering. The reflection and intervention of architects would be expected to try to answer it. National and European policies encourage local authorities to facilitate the rise of the renovation market by supporting households. However, the public-private hybridization of the financing of the housing energy retrofit policy and the transfers of powers due to the decentralization reforms tend to put public services in competition with their private providers. However, the mobilization of the skills of the entire chain of stakeholders is necessary to adapt the systems to the existing housing and its inhabitants.