Caractérisation de couples anticorps-biomarqueurs humains ciblant des plaques athéromateuses instables et identification de biomarqueurs de thrombose induisant des fausses couches répétitives

par Sarah Mohamad

Projet de thèse en Biologie Cellulaire et Physiopathologie

Sous la direction de Marie-Josée Jacobin-valat.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Bordeaux) , en partenariat avec Franconi (laboratoire) et de Ciblage de l'Athérome (equipe de recherche) depuis le 07-11-2018 .


  • Résumé

    L'athérosclérose est une maladie inflammatoire systémique, chronique et progressive caractérisée par l'accumulation des plaques riches en lipides appelées plaques athéromateuses dans les parois des artères. Les pathologies sous-jacentes sont principalement l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux, qui figurent parmi les principales causes de décès dans le monde. Il est donc crucial de détecter et d'identifier les biomarqueurs impliqués dans la rupture des plaques induisant ces troubles cardiovasculaires irréversibles chez les patients à haut risque. De plus, il a été récemment démontré que la survenue de fausses couches récurrentes chez un haut pourcentage des patientes est due à l'athérosclérose. Mon projet de thèse vise donc un double objectif. Le premier consiste à développer des outils de diagnostic spécifiques pour les plaques à risque de rupture par imagerie par résonance magnétique (IRM) non invasive du système cardiovasculaire. À cette fin : (1) des anticorps monoclonaux humains (HMAb) spécifiques des biomarqueurs athéromateux, préalablement sélectionnés in vitro par phage display, ont été conçus et développés pour être greffés à (2) des nano-objets chargés en oxyde de fer pour l'imagerie par résonance magnétique ( IRM) de plaques instables. La seconde consiste à identifier des biomarqueurs de la thrombose chez des patientes présentant des fausses couches récurrentes afin de comprendre les processus biologiques de l'athérosclérose développés dans les artères placentaires. À cette fin, la bioréactivité de ces HMAb sera réalisée sur des echantillons de placenta.

  • Titre traduit

    Characterization of human antibodies- biomarkers couples for the diagnostic of atherosclerosis and the identification of biomarkers of thrombosis inducing recurrent miscarriages


  • Résumé

    Atherosclerosis is a chronic, multifactorial and progressive systemic inflammatory disease characterized by the accumulation of lipid-rich plaques called atheromatous plaques in the artery walls. The underlying pathologies are mainly myocardial infarction and stroke, ranked among the leading causes of global deaths. It is therefore crucial to detect and identify, biomarkers involved in plaques ruptures inducing these irreversible cardio-vascular disorders to high risk patients. Moreover, it has recently been shown that the occurrence of recurrent miscarriages in high pourcentage of women patients is due to atherosclerosis. Thus, my thesis project is toward a twofold aim. The first is to develop specific diagnostic tools for plaques at risk of rupture through non-invasive magnetic resonance imaging (MRI) of the cardiovascular system. To that end: (1) human monoclonal antibodies (HMAbs) specific for atheromatous biomarkers, previously selected by phage display in vivo, have been designed and developed to be grafted to (2) nano-objects loaded with iron oxide for magnetic resonance imaging (MRI) of unstable plaques. The second is to identify biomarkers of thrombosis in women patients with recurrent miscarriages in order to understand the biological processes of atherosclerosis developed in the placental arteries. For this purpose, the bio-reactivity of these HMAbs on placental biopsies will be performed.