Etude des connaissances que les parents ont sur l'utilisation des réseaux sociaux de leurs enfants.

par Margot Biscond

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Mathilde Husky.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Laboratoire de psychologie (Bordeaux) (laboratoire) depuis le 25-09-2019 .


  • Résumé

    Contexte : L'utilisation d'Internet et des médias sociaux est un comportement particulièrement fréquent aujourd'hui chez les adolescents, et la proportion de mineurs ayant recours aux réseaux sociaux pour communiquer a sensiblement augmenté depuis les cinq dernières années. En 2009, en France, 22% des adolescents se connectent au moins 10 fois par jour sur leur réseau social favori, et plus de la moitié, s'y connectent au moins une fois par jour. 75% des adolescents ont leur propre téléphone, 25% d'entre eux l'utilisent pour aller sur les réseaux sociaux et 24% s'en servent pour communiquer par messagerie instantanée.De plus l'adolescence est une période de transition de l'enfance à l'âge adulte qui est caractérisée par des transformations physiologiques, psychologiques et sociales susceptibles d'impacter la santé mentale des individus. Ces transformations sont directement en lien avec l'utilisation des médias sociaux, par laquelle naissent et se multiplient des interactions sous diverses formes : discussion instantanée, discussion différée par commentaires, etc. Cependant, nous ne savons pas comment l'utilisation des réseaux sociaux influence le développement ou la santé mentale des adolescents, ni les connaissances que peuvent avoir les parents sur la nature de l'utilisation des réseaux sociaux et ses effets sur leurs enfants. Objectif : Analyser la concordance de l'utilisation des réseaux sociaux rapportée par les adolescents et celle que les parents connaissent. Méthode : Un recueil de données, sera effectué auprès d'une cohorte de 4 000 collégiens de 5ème. Les adolescents seront sélectionnés dans 50 établissements du département de la Gironde, afin d'obtenir un échantillon le plus représentatif possible. Les variables concernant l'établissement scolaire incluent les caractéristiques de l'établissement, les actions scolaires mises en œuvre contre l'harcèlement/ cyber harcèlement, les antécédents d'évènements liés au harcèlement dans l'établissement, les règles de l'établissement concernant l'utilisation des téléphones portables et d'internet. Les variables auto-rapportées par les parents incluent les caractéristiques sociodémographiques de la famille, les antécédents de maladie chronique ou d'évènements traumatiques chez l'adolescent, l'accès des adolescents à internet et aux réseaux sociaux, la santé mentale des adolescents évaluée par les parents et la sensibilisation des parents au harcèlement. Enfin, les variables concernant les élèves incluent la santé mentale auto évaluée, le niveau d'implication dans l'harcèlement/ cyber harcèlement, l'usage des réseaux sociaux et la réussite scolaire rapportée par l'établissement. Pour répondre à mon objectif je vais analyser l'utilisation des réseaux sociaux par les adolescents et je vais la mettre en parallèle avec celle que les parents rapportent. Grâce à ces analyses je vais pouvoir analyser les connaissances des parents concernant l'utilisation des réseaux sociaux par leurs enfants. L'étude a été validée par le CPP.

  • Titre traduit

    Studies of the knowledge that parent have about the use of their children's social networks.


  • Résumé

    Background: The use of the Internet and social media is particularly common among adolescents today, and the proportion of minors using social networks to communicate has increased significantly over the past five years. In 2009, in France, 22% of teenagers connect to their favorite social network at least 10 times a day, and more than half connect to it at least once a day. 75% of teenagers have their own phone, 25% of them use it to go to social networks and 24% use it to communicate by instant messaging. Moreover, adolescence is a period of transition from childhood to adulthood characterized by physiological, psychological and social transformations that can impact the mental health of individuals and are directly related to the use of social media, through which interactions in various forms are born and multiply: instant discussion, delayed discussion through comments, etc. However, we do not know how the use of social networks influences the development or mental health of adolescents, nor do we know what parents may know about the nature of social network use and its effects on their children. Objective: Analyze the concordance between the use of social networks reported by adolescents and that known to parents. Methods: A data collection will be carried out with a cohort of 4,000 5th graders. Adolescents will be selected from 50 schools in the Gironde department in order to obtain the most representative sample possible. School variables include school characteristics, school actions against harassment/ cyber bullying, history of events related to bullying in the school, school rules regarding mobile phone and internet use. Self-reported variables by parents include socio-demographic characteristics of the family, history of chronic illness or traumatic events in adolescents, access of adolescents to the Internet and social networks, mental health of adolescents as assessed by parents and parental awareness of harassment. Finally, variables concerning students include self-assessed mental health, level of involvement in harassment/ cyber bullying, use of social networks and school success reported by the institution. To meet my objective, I will analyze the use of social networks by adolescents and compare it with the one reported by parents. Thanks to these analyses I will be able to analyze parents' knowledge about their children's use of social networks. The study was validated by the CPP.