Régulation du profil Immunogène/Tolérogène des cellules dentriliques : mécanismes mis en jeu et microgravité

par Gaetano Calcagno

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la sante

Sous la direction de Jean pol Frippiat.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Biologie, santé, environnement , en partenariat avec SIMPA (equipe de recherche) depuis le 24-09-2019 .


  • Résumé

    Les dérégulations des mécanismes régissant l’homéostasie du système immunitaire peuvent être responsables de nombreuses pathologies comme les infections, les maladies auto-immunes et les cancers. Certains facteurs comme le stress peuvent avoir des effets délétères sur la réponse immunitaire. Dans ce contexte, les cellules dendritiques (DC) sont essentielles. Elles permettent l’orchestration de la réponse immunitaire adaptative grâce à leur capacité à sécréter des cytokines et à diriger la réponse des lymphocytes T (LT) CD4+ naïfs vers un profil pro-inflammatoire (immunogène) ou anti-inflammatoire (tolérogène). Une meilleure compréhension des mécanismes régulant leur phénotype et leur fonction constitue donc un enjeu important. L’utilisation d’un modèle de stress microgravitaire (microgravité simulée), nous a permis de mettre en évidence une altération du phénotype mature des DC soumises à la microgravité. Ce projet vise donc, dans un premier temps, à mieux caractériser ces altérations et à étudier leurs impacts sur la fonction des DC. Dans un deuxième temps, nous tenterons de mettre à jour les mécanismes moléculaires responsables des altérations observées. En effet, une meilleure compréhension de ces mécanismes permettra de proposer de nouvelles voies thérapeutiques afin de lutter contre de nombreuses pathologies liées à des dysfonctionnements du système immunitaire.

  • Titre traduit

    Regulation of dendritic cell immunity/tolerance profile : mode of action and microgravity


  • Résumé

    Dysfunctions in the control of immune cell homeostasis are known to be involved in pathologies such as infection, autoimmunity and cancer. Other factors such as stress can have deleterious effect on the immune response. In this context, dendritic cells are essential. Indeed they drive adaptive immunity though the polarization of naïve CD4 T cells into pro-inflammatory (immunogenic) or anti-inflammatory (tolerogenic) profiles. A better understanding of the mechanisms governing their phenotype and function is of particular interest. Using a microgravity stress model, we showed that DCs encounter mature phenotype alterations. The aim of this project is first to better characterize the observed alterations and more importantly to study their impacts on DC functions. In a second time, we will decipher the molecular mechanisms that are involved in such process. Such findings could allow the discovery of new therapeutic targets that could help to modulate the immune system into an immunogenic or tolerogenic profile in order to fight numerous pathologies.