Nano-composites en couches Minces pour les Photocatalyse Solaire

par Mouna Khiari

Projet de thèse en SGM - Sciences et Génie des Matériaux

Sous la direction de Aomar Hadjadj et de Mickael Gilliot.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de SNI - Sciences du Numérique et de l'Ingénieur , en partenariat avec LISM / ISI (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Avec le développement industriel, la pollution de l'environnement produit de grandes quantités de rejets industriels et de déchets ménagers qui se retrouvent, notamment, dans les eaux usées. La dégradation photocatalytique est une méthode efficace qui permet de traiter ces eaux contaminées et d'atténuer ainsi la pollution de l'environnement. Le souci d''une meilleure utilisation de la ressource solaire dans la photocatalyse hétérogène a boosté la recherche de photocatalyseurs innovants susceptibles d'éliminer colorants, pesticides, engrais, bactéries etc., lors du traitement des eaux contaminées. Les semiconducteurs les plus utilisés en photocatalyse sont actifs dans l'UV. Une exploitation plus efficace de la lumière naturelle nécessite de rendre le semiconducteur actif dans le domaine visible. Le projet actuel s'inscrit dans cet objectif de recherche de photocatalyseurs solaires en couches minces non toxiques. Il porte sur la synthèse et l'étude des propriétés photocatalytiques de nano-composites en couches minces à base de ZnO dans lesquelles seront incrustées des nanoparticules métalliques. Le but du projet est d'étudier l'efficacité photocatalytique de ces systèmes, en vue d'en améliorer les performances, en agissant sur les leviers suivants : la souplesse du procédé sol-gel, utilisé pour le dépôt des films minces de ZnO, qui permet le contrôle de l'épaisseur, de la microstructure et par conséquent des propriétés optoélectroniques du film déposé. la puissance de la sono-électrochimie dans la synthèse de nanoparticules métalliques et le contrôle de leur nature, leur taille et leur structure. Ce projet repose sur la collaboration de deux laboratoires : le LISM de URCA (REIMS - région Grand-Est) pour la synthèse de matériaux et le LPMC de l'UPJV (AMIENS - Région des Hauts-de-France) pour les caractérisations et les tests d'application à la photocatalyse

  • Titre traduit

    Nano-composites thin films for solar photocatalysis


  • Pas de résumé disponible.