Caractérisation par corrélation volumique de structures obtenues par fabrication additive et lien propriétés/procédés

par Meher Azouzi

Projet de thèse en SI - Sciences de l'Ingénieur

Sous la direction de Samir Allaoui et de Raphaël Moulart.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de SNI - Sciences du Numérique et de l'Ingénieur , en partenariat avec Institut de Thermique, Mécanique, Matériaux (laboratoire) depuis le 01-02-2019 .


  • Résumé

    La fabrication additive a révolutionné la manière de concevoir les pièces mécaniques. Les limitations topologiques et géométriques nécessaires pour réaliser des pièces à l'aide de procédés de fabrication traditionnels (accessibilité en usinage, dépouilles en fonderie ou injection plastique, etc.) ne sont plus des passages obligés. Ceci permet, entre autres, de concevoir des structures optimisées topologiquement c'est à dire présentant des formes potentiellement complexes, irréalisables hier, mais garantissant un gain substantiel de masse tout en satisfaisant un certain nombre d'exigences (critères de résistance et de rigidité par exemple). Ces méthodes de fabrication restent coûteuses et demeurent, de fait, réservées à des applications à forte valeur ajoutée (aéronautique, médicale, outillage pour industries manufacturières, …). Leur démocratisation et l'accroissement de leur utilisation sont conditionnés par la levée de verrous technologiques et scientifiques, inhérents à la jeunesse de ces nouveaux procédés de fabrication, parmi lesquels on citera l'identification et la compréhension des interactions du triptyque Matériaux/Procédés/Propriétés d'usage. Cette thèse, s'inscrivant dans le cadre de la chaire MATUR, permettra donc d'apporter une contribution pour la levée de ce verrou scientifique.

  • Titre traduit

    Characterization by volume correlation of structures obtained by additive manufacturing and link properties / processes


  • Résumé

    Additive manufacturing has revolutionized the way mechanical parts are designed. The topological and geometric limitations necessary to produce parts using traditional manufacturing processes (accessibility in machining, reliefs in foundry or plastic injection, etc.) are no longer necessary. This makes it possible, among other things, to design topologically optimized structures, i.e. structures with potentially complex shapes that were not possible yesterday, but which guarantee a substantial gain in mass while meeting a certain number of requirements (resistance and rigidity criteria, for example). These manufacturing methods remain expensive and, in fact, reserved for high value-added applications (aeronautics, medicine, tools for manufacturing industries, etc.). Their democratization and increased use are conditioned by the removal of technological and scientific obstacles inherent in the youth of these new manufacturing processes, including the identification and understanding of the interactions of the triptych Materials/Processes/Properties of Use. This thesis, which is part of the MATUR Chair, will therefore make it possible to contribute to the lifting of this scientific deadlock.