Identification de fractions d'hydrolysats de protéines et d'extraits végétaux stimulant la culture des cellules souches. Identification des facteurs de croissance et compréhension de leur mécanismes d'action.

par Chloe Lezin

Projet de thèse en Physiologie, physiopathologie

Sous la direction de Georges Uzan.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine ; 2015-....) , en partenariat avec Inserm U 1197 - Interactions cellules souches niches : Physiologie, tumeurs et réparation tissulaire (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 31-01-2019 .


  • Résumé

    La médecine régénérative est une discipline en pleine expansion et l'utilisation de cellules souches (CS) dans ce domaine constitue un enjeu scientifique, clinique et industriel. Optimiser les propriétés des CS et leur sécurité au cours de leur expansion en culture est un enjeu important. Dans ce contexte, l'objectif principal de ce projet de thèse est de développer des milieux de culture adaptés à différents types de CS. Ces milieux doivent favoriser la prolifération cellulaire mais également maintenir le phénotype spécifique des CS. Pour optimiser la culture des CS, et afin d'exclure l'utilisation de sérum de veau fœtal, peu compatible avec l'utilisation clinique des CS, nous proposons d'utiliser du lysat plaquettaire humain, déjà utilisé pour des applications cliniques. Pour améliorer les performances des milieux, et en complément du lysat plaquettaire, nous testerons l'ajout de Peptones, qui sont des hydrolysats de protéines. Afin de ne pas rajouter des protéines animales, les peptones que nous sélectionneront seront d'origine végétale. L'origine des matières premières rentrant dans le procédé de fabrication des peptones est diverse. Dans ce projet nous nous concentrerons sur les peptones végétales les plus actives, et pour cela nous mettons au point un test de sélection simple. L'identification des peptones donnant les meilleurs résultats sur différent type de CS permettrait dans un second temps de raffiner la composition protéique de ces préparations en sélectionnant les fractions les plus actives. L'analyse de la composition de ces fractions permettra d'identifier les facteurs qui sont potentiellement les plus actifs.

  • Titre traduit

    Identification of hydrolysate protein fractions and of plant extracts stimulating stem cell culture. Identification of growth factors and understanding of their mechanisms of action


  • Résumé

    Regenerative medicine is a growing area and the use of stem cells (SC) in this field is a scientific, clinical and industrial issue. Optimizing the properties of SCs and their safety during their culture expansion is an important challenge. In this context, the main objective of this thesis project is to develop culture media adapted to different types of SCs. These media should promote cell proliferation but also maintain the specific phenotype of SC. To optimize the culture of SCs, and to exclude the use of fetal calf serum, not compatible with the clinical use of SCs, we propose to use human platelet lysate, already used for clinical applications. To improve the performances of the media, and in addition to the platelet lysate, we will test the addition of Peptones, which are protein hydrolysates. In order to avoid animal proteins, the peptones we select will be of plant origin. The origin of the raw materials entering the process of making peptones is diverse. In this project we will focus on the most active plant peptones, and for this we are developing a simple selection test. The identification of peptones giving the best results on different types of SCs would then allow us to refine the protein composition of these preparations by selecting the most active fractions. The analysis of the composition of these fractions will identify the factors that are potentially the most active.