Traducteurs en ligne, apprentissage et enseignement de l’anglais : enjeux didactiques et sociologiques

par Aurélie Bourdais

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Nicolas Guichon.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) depuis le 27-10-2017 .


  • Résumé

    Le recours de plus en plus fréquent des lycéens aux traducteurs en ligne soulève de nombreuses questions d’ordre cognitif, didactique, mais également sociétales et politiques. Ce projet de recherche vise dans un premier temps à définir le rôle que peut jouer le traducteur en ligne dans le processus d’apprentissage. Il s’agit de déterminer dans quelle mesure le traducteur aide les élèves à développer des compétences et à construire des connaissances, autrement dit si, et dans quelle mesure, il peut être considéré comme un outil cognitif. Une analyse des stratégies cognitives mises en œuvre par les élèves et de leur efficacité permettra par ailleurs d’évaluer la pertinence de cet objet dans le cadre d’activités de production écrite. Les enjeux liés à la place du traducteur en ligne dans l’apprentissage de l’anglais dépassent toutefois les dimensions cognitive et didactique. En effet, cet objet perturbe l’équilibre au sein du triangle pédagogique. Une approche sociocritique permettra d’analyser ce que le traducteur révèle du rapport entre enseignant, élève et institution scolaire. Il apparaît en effet que cette question renvoie à une certaine conception, voire une certaine idéologie, du savoir, de l’enseignement et de l’apprentissage, telles qu’elles sont véhiculées par l’institution scolaire, et à la place de l’écrit dans le système scolaire français. Ces nouvelles pratiques nous invitent ainsi à repenser l’apprentissage et à redéfinir le lien entre apprenant, enseignant et savoir.


  • Pas de résumé disponible.