Effets périphériques et centraux du TNF alpha dans les douleurs inflammatoires. Évolution de la douleur et des contrôles inhibiteurs descendant de la douleur sous traitement par anti-TNF alpha dans les rhumatismes inflammatoires. L'étude RAPID.

par Anne-priscille Trouvin

Projet de thèse en Recherche clinique, innovation technologique, santé publique

Sous la direction de Didier Bouhassira et de Serge Perrot.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Signalisations et réseaux intégratifs en biologie , en partenariat avec Physiopathologie et pharmacologie clinique de la douleur (laboratoire) et de Faculté de médecine (référent) depuis le 31-10-2018 .


  • Résumé

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) et la spondyloarthrite (SpA) sont des rhumatismes inflammatoires chroniques. L'intensité de la douleur n'est pas bien corrélée à l'activité de la maladie et la douleur peut persister même lorsque la rémission clinique et biologique semble atteinte, suggérant ainsi des mécanismes de sensibilisation centrale liés à la douleur dans la PR. Notre hypothèse est que ces douleurs persistantes sont liées à des modifications des systèmes nociceptifs (sensibilisation centrale et/ou altération des systèmes de modulation). Pour vérifier ces hypothèses nous réaliserons une étude longitudinale prospective chez des patients souffrant de PR ou de SpA. Nous évaluerons avant et après traitement par anti-TNF alpha, la sensibilisation centrale au moyen d'un protocole de stimulation temporelle et les systèmes de modulation au moyen d'un protocole reposant sur la modulation conditionnée de la douleur (application simultanée de deux stimulations nociceptives.

  • Titre traduit

    Peripheral and central effects of TNF alpha in inflammatory pain. Evolution of pain and descending modulation during treatment with anti-TNF alpha. The RAPID Study


  • Résumé

    Rationale: Approximately 20% of the patients with osteoarthritis suffer from persistent pain despite adequate surgery. Similarly in chronic inflammatory rheumatism (rheumatoid arthritis and spondyloarthropathy) pain sometimes persists even when clinical and biological inflammation remission is achieved (in up to 20% of the patients). We hypothesize that central sensitization and/or deficit in endogenous pain modulation, predict persisting pain despite adequate therapy in these distinct painful conditions. Research Question/Objective: The aim of the present project is to gain a better understanding of the central and peripheral mechanisms of persistent pain and to identify potential biomarquers for the response to medical or surgical treatment in two distinct rheumatological pain conditions: chronic inflammatory rheumatism and osteoarthritis. In addition to the potential role of various clinical features including the presence of neuropathic characteristics, we will investigate the potential predictive role of well-defined pathophysiological central mechanisms: alteration of descending pain modulation assessed with a conditioned pain modulation (CPM) protocol and central sensitization assessed by a temporal summation protocol. Design: Longitudinal prospective study Setting: Multicenter academic hospitals, France