Modélisation des socio-écosystèmes pour la conservation et la gestion des oiseaux d'eau migrateurs et des zones humides sahéliennes

par Christophe Deniau

Projet de thèse en Sciences de l'environnement

Sous la direction de Denis Gautier et de Raphaël Mathevet.

Thèses en préparation à Paris, Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (Paris ; 2015-....) , en partenariat avec F&S - Forêts et Sociétés (laboratoire) et de UR Foêts et Sociétés - Equipe Ressources forestières et politiques publiques (equipe de recherche) depuis le 15-11-2017 .


  • Résumé

    Le projet Ressource, issu de l'Accord international pour la conservation des oiseaux d'eau migrateurs Afrique-Eurasie (AEWA), a pour objectif d'améliorer la gestion et la conservation des oiseaux d'eau migrateurs dans les zones humides sahéliennes. Inspirée par la théorie du changement, la thèse questionnera cet objectif et le chemin d'impact y conduisant à travers la notion de solidarité écologique, l'utilisation rationnelle et sage des ressources naturelles et la possible cohabitation humain/faune sauvage. Notre problématique sous-tend ainsi un ensemble de controverses concernant la coexistence des activités humaines entre elles et avec leur environnement naturel. Ces questions seront abordées par une approche interdisciplinaire et transdisciplinaire combinant les dimensions écologique, géographique, ethnographique, politique, socio-économique et psycho-cognitives. Dans la perspective globale des couloirs de migration, nous travaillerons sur des terrains sahéliens et sur la base des données existantes en Europe. L'ensemble de ces données nous permettra de modéliser ces socio-écosystèmes complexes et évolutifs et de définir leur niveau d'interdépendance. Incluant la problématique de l'intégration de la conservation de la biodiversité dans les projets de développement, cette recherche proposera une réflexion sur notre capacité à tirer des conséquences de nos actes au Nord comme au Sud et sur les obligations morales qu'implique la gestion internationale de la biodiversité.

  • Titre traduit

    Social-ecosystems modelling for migratory waterbirds and sahelian wetlands conservation and management


  • Résumé

    The aim of the Resource project, resulting from the International Agreement for the Conservation of African-Eurasian Migratory Waterbirds (AEWA), is to improve the management and conservation of migratory waterbirds in Sahelian wetlands. Inspired by the theory of change, the thesis will question this objective and the impact pathway leading to it through ecological solidarity, the rational and wise use of natural resources and the possible human/wildlife cohabitation. Our problematics underlies a set of controversies concerning the coexistence of human activities between themselves and their natural environment. These issues will be addressed through an interdisciplinary and transdisciplinary approach combining ecological, geographical, ethnographic, political, socio-economic and psycho-cognitive view. From the global perspective of the migration corridors, we will work on Sahelian terrains and on the basis of existing data in Europe. All these data will allow us to model these complex, multi-scale and evolving socio-ecosystems and to define their level of interdependence. Including the issue of integrating biodiversity conservation into development project, the research will suggest a reflection on our ability to draw consequences from our actions in the North and the South and on the moral obligations involved in international management of biodiversity.