Lutter contre l'accumulation de mycotoxines dans les céréales au moyen de nanomatériaux

par Yasmine Chakroun

Projet de thèse en Microbiologie -immunologie

Sous la direction de Jean-Michel Savoie et de Mohamed Abdelmanef Ben abderrabba.

Thèses en préparation à Bordeaux en cotutelle avec l'Université de Carthage , dans le cadre de École doctorale Sciences de la vie et de la santé , en partenariat avec Mycologie et Sécurité des Aliments (laboratoire) et de Biosynthèse et dégradation de mycotoxines dans les céréales (equipe de recherche) depuis le 20-03-2019 .


  • Résumé

    La culture des céréales dans la région de la Méditerranée est soumise à une importante pression parasitaire exercée par divers agents pathogènes, dont les Fusarium responsables des Fusarioses des épis et de la contamination des grains par des mycotoxines. Ces mycotoxines causent des pertes économiques importantes qui sont liées à leurs effets sur la productivité animale et végétale, la santé de l'homme, et le commerce international. Les bio-fongicides composés de substances présentes dans le milieu naturel, qu'elles soient d'origine végétale, animale ou minérale, sont des composantes du biocontrôle, qui peuvent contribuer à répondre aux questions de protection des céréales contre les fusarioses et l'accumulation de mycotoxines. Les nanocapsules, nanoémulsions et nanoparticules minérales sont des structures qui permettent une solubilisation accrue des biomolécules et leur cheminement vers leur cible fongique qui ont un potentiel intéressant pour l'application de biofongicides destinés à protéger les cultures de céréales contre les fusarioses et l'accumulation de mycotoxines. Dans cette thèse, il s'agira de sélectionner des composés d'origine biologique (huiles essentielles, métabolites végétaux et microbiens) démontrant une forte activité contre la production de mycotoxines par des isolats de Fusarium sp. représentatifs de la diversité tunisienne et française, d'expérimenter les interactions avec des nanoparticules minérales pour augmenter cette activité, d'approcher leurs modes d'action chez les champignons, de développer des nano-émulsions pour faciliter leur application et augmenter leur efficacité pour prévenir l'accumulation de mycotoxines fusariennes sur plantes.

  • Titre traduit

    Nanomaterials for controlling mycotoxins in cereals


  • Résumé

    Cereal cultivation in the Mediterranean region is subject to significant parasite pressure from various pathogens, including Fusarium species that are responsible for Fusarium head blight (FHB) and grain contamination by mycotoxins. These mycotoxins cause significant economic losses that are related to their effects on animal and plant productivity, human health, and international trade. Bio-fungicides composed of substances found in the natural environment having plant, animal or mineral origins, are components of biocontrol strategies, and may contribute to protection of cereals against FHB and accumulation of mycotoxins. Nanocapsules, nanoemulsions and mineral nanoparticles are structures that allow an increased solubilization of biomolecules and their pathway towards their fungal target which have an interesting potential for the application of biofungicides, intended to protect cereal crops against Fusarium species and the accumulation of mycotoxins. In this project, we will (i) select compounds of biological origin (essential oils, plant and microbial metabolites) demonstrating a strong activity against the production of mycotoxins by isolates of Fusarium sp. representative of Tunisian and French diversity, (ii) experiment the interactions with mineral nanoparticles to increase this activity, (iii) identify their modes of action in the fungi, and (iv) develop nano-emulsions to facilitate their application on plants and to increase their effectiveness for preventing accumulation of Fusarium mycotoxins.