La gestion de l'innovation au travail à travers le développement du capital psychologique et le leadership dans les organisations

par Carlos Blasco giner

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Adalgisa Battistelli et de Isabella Meneghel.

Thèses en préparation à Bordeaux en cotutelle avec l'Université Jaume I de Castellón , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Laboratoire de psychologie (Bordeaux) (laboratoire) depuis le 11-02-2019 .


  • Résumé

    À l'heure actuelle, les entreprises doivent développer des avantages concurrentiels pour maintenir et progresser sur le marché. La capacité d'innover en matière de produits, de services et de processus pour s'adapter aux changements est considérée comme cruciale dans le monde des affaires. Ainsi, la créativité et l'innovation, en tant qu'outils différents, travaillent ensemble pour générer des changements concurrentiels et différenciants sur le marché. Des études récentes considèrent la génération proactive d'objectifs, une théorie de la motivation pour la transition entre les désirs et les actions orientées vers les objectifs, qui comprend deux phases, la vision et la planification, un bon prédicteur du comportement novateur. Bien que l'enquête sur les motivations qui affectent l'innovation sur le lieu de travail ne soit pas suffisamment développée, diverses études ont montré que le comportement novateur des employés dépend des ressources individuelles, du groupe et de la situation, et dans une large mesure, des interactions avec les autres. les gens au travail. Ces ressources, au niveau de l'équipe ou individuellement, pourraient modifier les résultats analysés jusqu'à présent et des concepts de psychologie positive tels que l'engagement et le capital psychologique positif (Psycap) pourraient fournir davantage de ressources de motivation pour un comportement innovant. Ainsi et après la revue théorique des axes de recherche de deux professionnels de leurs domaines respectifs, Adalgisa Battistelli en comportement innovant dans les organisations et Marisa Salanova en comportement organisationnel positif, et en considérant théoriquement justifié l'introduction de Psycap (efficacité personnelle, résilience, optimisme et espoir) dans le processus d'innovation, nous pourrions assouplir une phase de planification antérieure qui souffre parfois de résultats en raison de sa rigidité dans l'exécution des tâches, en plus d'offrir des ressources individuelles et par équipe qui renforcent le comportement innovant. D'autre part, des indicateurs de processus positifs, tels que 'l'engagement' de la part des travailleurs qui se sentent dynamiques et dévoués au travail, pourraient renforcer la proactivité vis-à-vis des objectifs, en assumant les défis et les comportements d'initiative personnelle et en influençant de manière positive les comportements innovants. La présente thèse de doctorat chercherait à fournir aux équipes et aux travailleurs des ressources basées sur la psychologie positive afin de promouvoir un comportement innovant au sein des organisations, en créant un avantage concurrentiel aussi essentiel que convoité dans le monde des affaires.

  • Titre traduit

    The management of innovation at work through the development of psychological capital and leadership in organizations


  • Résumé

    Currently organizations need to develop competitive advantages to maintain and progress in the market, the ability to innovate in products, services and processes to adapt to changes, is considered crucial in the business world. Thus, creativity and innovation, being different tools, work together to generate competitive and differentiating changes in the market. Recent studies consider the proactive generation of objectives, a motivational theory for the transition between desires and actions directed to objectives that consists of two phases, vision and planning, a good predictor of innovative behavior. Although the investigation of motivational backgrounds that affect innovation in the workplace is not sufficiently developed, various studies have shown that the innovative behavior of employees depends on individual, group and situational resources, and to a large extent on interaction with others. people at work. These resources at the team level or individually could modify the results investigated so far, and positive psychology concepts such as engagement and positive psychological capital (Psycap) could provide more motivational resources to innovative behavior. Thus and after the theoretical review of the research lines of two professionals in their respective areas, Adalgisa Battistelli in innovative behavior in organizations and Marisa Salanova in positive organizational behavior, and considering theoretically justified the introduction of Psycap (self-efficacy, resilience, optimism and hope) in the innovation process, we could give flexibility to a previous planning phase that sometimes suffers from results due to its rigidity in the execution of tasks, in addition to offering team and individual resources that enhance innovative behavior. On the other hand, positive process indicators such as 'engagement' from which workers feel vigor and dedication at work, could increase proactivity towards objectives, assuming challenges and behaviors of personal initiative and positively influencing innovative behavior. The present doctoral thesis would try to provide resources based on positive psychology to teams and workers to promote innovative behavior in organizations, managing to create a competitive advantage as essential as coveted in the business world.