Une approche de la consommation durable par la théorie des pratiques: une application aux comportements "zéro déchet".

par Sophie Martins

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Rémi Mencarelli et de Dominique ROBERT éP. KREZIAK.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de SISEO - Sciences et Ingénierie des Systèmes de l'Environnement et des Organisations , en partenariat avec Institut de Recherche en Gestion et Économie (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Face aux limites actuelles des travaux dédiés à l'analyse du comportement du consommateur dans le champ de la consommation durable, ce travail doctoral propose de mobiliser les approches théoriques par les pratiques. Ses grilles de lecture – dont les racines sont à chercher du côté de la théorie généralisée des pratiques sociales – proposent de se décentrer de l'individu pour considérer les pratiques sociales comme l'unité d'analyse à privilégier soit des blocs d'activités, de significations, de compétences et d'objets liés par des routines. Les pratiques « zéro déchet » constitueront le champ d'exploration empirique de ce travail doctoral. Le « zéro déchet », en plein développement, consiste pour des usagers et les organisations (publiques et privées) à s'engager dans une logique de réduction, de réutilisation et de recyclage des déchets. Ce travail doctoral peut contribuer fortement à la recherche sur la consommation durable en identifiant une pluralité de pratiques susceptibles de coexister dans le champ de la consommation durable et en analysant la façon dont les pratiques durables se transforment et se diffusent en recrutant des individus qui les mettent en œuvre de façon routinière (rôle des dispositions, des compétences, du contexte, mise à jour de tensions). Sur le plan managérial, cette thèse offre la possibilité de ré-orienter les politiques publiques d'une approche instrumentale du comportement du consommateur vers une approche « practice-based policy ».

  • Titre traduit

    Towards a practice-based approach of sustainable consumption: understanding "zero waste" practices


  • Résumé

    Given the current limits of the research dedicated to sustainability in the field of consumer research, this doctoral dissertation proposes to use social practices as theoretical framework. Based on the generalized theory of social practices, this frameworks widens the scope from individual to social practices as the unit of analysis to be privileged, i.e. sets of activities, meanings, skills and objects linked by routines. “Zero waste” practices will constitute the empirical context of exploration of this doctoral work. "Zero waste", in full development, consists for users and organizations (public and private) to engage in a logic of reduction, reuse and recycling of waste. This doctoral dissertation can significantly contribute to research on sustainable consumption by identifying a diversity of practices within this field, by analyzing how sustainable practices are transformed and disseminated through the recrutment of individuals implementing them routinely and by underlining the role of dispositions, skills contexts and tensions. Regarding managerial implications, this thesis could offer useful insight for public policies, using a "practice-based policy" rather than an instrumental approach of consumer behavior.