Etude biomoléculaire de biofilm d'Erwinia amylovora et son impact sur le feu bactérien

par Roua Jeridi

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Mathilde Fagard.

Thèses en préparation à Paris Saclay en cotutelle avec Faculté des Sciences de Bizerte , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec IJPB Institut Jean-Pierre Bourgin (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-10-2018 .


  • Résumé

    Résumé de la thèse : La bactérie Erwinia amylovora (Ea) est responsable de la maladie du feu bactérien qui provoque des symptômes de nécrose chez certaines rosacées. La première partie de la thèse consistera à isoler des souches d'Ea à partir de prélèvements de arbres malades (pommiers, poiriers) ainsi qu'à partir d'échantillons du sol et d'eau en Tunisie. Une identification moléculaire par PCR ainsi qu'une première caractérisation biochimique et phénotypique des souches d'Ea identifiées sera réalisée au cours de cette partie. En particulier, la capacité de production de biofilm de ces souches sera déterminée. La deuxième partie de la thèse consistera en une caractérisation du comportement de ces souches in planta ainsi que de la poursuite de leur caractérisation moléculaire. Il s'agira notamment de déterminer et d'analyser la diversité de la réponse de ces souches à une contrainte abiotique, la limitation en azote. Différents traits de vie des différentes souches d'Ea seront caractérisés à la fois in planta (expression des gènes de virulence, multiplication, capacité à déclencher des symptômes) et in vitro (utilisation de différentes sources de carbone te d'azote, capacité à réaliser des biofilms en fonction des contraintes abiotiques).

  • Titre traduit

    Biomolecular study of biofilm of Erwinia amylovora and ints impact on fire blight


  • Résumé

    The bacterium Erwinia Amylovora (Ea) is responsible for the disease of fire blight which causes necrosis symptoms in certain Rosaceae. The first part of the thesis will contain : isolation of strains (Ea) from samples of diseased trees (apples, pears) as well as from soil and water in Tunisia. A molecular identification by PCR and a first biochemical and phenotypic characterization of the identified Ea strains will be carried out during this part. In particular, the biofilm production capacity of these strains will be determinated. The second part of the thesis consist in a characterization of the behavior of these strains in Planta as well as their molecular characterization. This part will include the determination and analysis of the diversity of the response of these strains to abiotic constraint witch is nitrogen limitation. Different traits of life of Ea strains will be characterized both in planta (expression of virulence genes, multiplication, ability to trigger symptoms) and in vitro (use of different sources of nitrogen te carbon, capacity To make biofilm according to abiotic constraints).