Caractéristiques du système juridique brésilien de promotion de l’innovation par l’État

par Vítor Monteiro

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Thomas Perroud et de Fernando Dias Menezes de Almeida.


  • Résumé

    La thèse explore les caractéristiques du système juridique brésilien de soutien de l’innovation par l’État. Nous soulignons la formation du droit qui structurent l’action de l’État dans le cadre de l’activité d’innovation, en observant l’exercice de leur fonction normative par les pouvoirs exécutif et législatif. Nous observons la dynamique du droit pour organiser cette action par l’État à partir de trois moments décisifs : 1) les efforts initiaux (années 1950 et 1960) qui concernent la création des organes dédiés à l'engagement de l'État dans l'activité science, technologie et innovation (STI); 2) la maturité institutionnelle, grâce à l’intégration de l’agenda de STI à la stratégie de développement brésilienne dans les années 1970 et 1980; et, enfin, 3) après la Constitution brésilienne de 1988, l’édition des actes normatifs d’incitations publiques à la STI, surtout pour paramétrer l’interaction entre l’État et le secteur privé en vue de promouvoir l’innovation. Nous considérons qu’à ce moment-là le pouvoir législatif se place au centre de la production des bases normatives pour l’action de l’administration publique, autrefois menée directement par le pouvoir exécutif. Afin de mettre en perspective cette tension, nous proposons un dialogue avec le cas français. Bien que soumis à diverses contraintes, nous montrons que le pouvoir exécutif français et son action normative sont au cœur de l’action étatique en faveur de l’innovation. À partir de cette perspective comparative, notre travail se termine par une réflexion sur la rigidité de la configuration constitutionnelle et légale de la structure juridique et institutionnelle brésilienne pour favoriser l’innovation.

  • Titre traduit

    Characteristics of the Brazilian legal system of state support for innovation


  • Résumé

    This thesis explores the characteristics of the Brazilian legal framework of state fostered innovation. The formation of this is highlighted through the analysis of statutes. The organizational dynamics of this state-sponsored action are observed in three decisive moments: 1) its initial impulse, between the 50s and 60s, with outstanding normative action of the President and creation of federal agencies and public funds; 2) the achievement of institutional maturity as a consequence of the incorporation of a science, technology and innovation (STI) agenda into the Brazilian development strategy, especially in the 1970s and 1980s; and 3) a normative increase with the 1988 Constitution, when Brazilian statutes began to prescribe in detail the manner by which state support in STI could be performed, especially regulating the interaction between public and private sector as a means to promote innovation. The Legislative Power places itself at the center of the production of rules of this kind of public action, once headed by the Executive Power. In order to put the tension between Executive and Legislators in perspective the French case is studied taking the normative basis of state promotion to STI into account. It is found that the French Executive Power and its normative action are central to regulate state action related to innovation. With this comparative dimension in mind, the research ends by offering considerations about the rigid character of the Brazilian legal framework in this field.