Eco éthologie et diversité des amblypyges de Guyane Française et d'Amérique du sud du genre Heterophrynus

par Florian Reveillion

Projet de thèse en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Loïc Bollache.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Environnements, Santé (Dijon ; Besançon ; 2012-....) , en partenariat avec Chrono-Environnement (laboratoire) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    Les amblypyges appartiennent à un ordre d'arachnides comprenant à l'heure actuelle environ 200 espèces répartis mondialement. Au sein de cette ordre, Heterophrynus est un genre d'amblypyges comprenant 16 espèces présentes uniquement en Amérique du sud. Comme pour la majorité des amblypyges, les individus du genre Heterophrynus sont principalement nocturnes et peuvent être trouvés dans une grande diversité d'habitats, forêts primaire, forêts secondaires, savanes etc…. ou ils exploitent les cavités naturelles, les enrochements ou les arbres creux pour se réfugier et chasser leurs proies. En Guyane française, les amblypyges du genre Heterophrynus regroupe 2 espèces : Heterophrynus longicornis qui est une des plus grandes espèces au monde, semi sociale, ou du moins tolérante, vivant dans les grottes, en forêt, ou même dans des zones de savane, et Heterophrynus alces, espèce de taille moyenne, généralement plus agressive, non tolérante envers les autres individus, vivant en grotte ou en forêt. L'écologie et nos connaissances de la diversité des espèces du genre Heterophrynus souffrent de nombreuses lacunes. Par exemple, la distribution géographique de ces espèces au niveau du continent sud-américain reste encore mal connue. Ainsi, pour de nombreuses aires géographiques leurs présences ne sont documentées. Par ailleurs, la variabilité intra et inter spécifique, qu'elle soit morphologique, comportementale ou génétique, n'a jamais fait l'objet d'une étude approfondie. Pourtant ces éléments, au-delà des simples connaissances fondamentales qu'ils apportent, sont aussi des paramètres clés des politiques de conservation. Ce travail de doctorat se propose d'étudier conjointement la diversité morphologique et génétique à deux échelles spatiales. Au niveau du continent sud-américain nous aborderont les questions de la diversité morphologique et génétiques intra et inter spécifiques des différentes espèces à partir d'individus issues de prospections récentes et d'individus issues de collections de musée. Au niveau de la Guyane française, nous aborderont dans un second temps les variations morphologiques, génétiques et comportementales entre et au sein des populations des 2 espèces présentes en relation avec des éléments de l'écologie de ces organismes. Une attention particulière sera apportée à l'étude de leur répartition spatiale, la sélection de leur habitat ou encore leur densité. Ces données seront analysées avec comme objectif final d'apporter des éléments concernant l'état de conservation de leurs populations.

  • Titre traduit

    Ecoethology and diversity of amblypygids in French Guiana and south America of the genus Heterophrynus


  • Résumé

    Whip spiders form an arachnid order composed by about 200 species distributed worldwide. In this group, Heterophrynus is a genera regrouping 16 species distributed in south America. Like all whip spiders, Heterophrynus are principally nocturnal and can be found in a wide range of habitats as primary forest, secondary forest, savanna etc. where they can colonise natural caves, rocks or hollow trees to protect themselves and catch their prey. In French Guiana, this genus is represented by two species: Heterophrynus longicornis, which is one of the largest world species, semi social or at least tolerant, living in caves, rain forest and savannah; And H. alces, a medium size species, generally more aggressive, not tolerant with its conspecifics, and living in caves and rainforest. The ecology and diversity of these species suffer many gaps. For example, their geographic distribution in the south american continent is poorly known and their presence are not documented in many localities. on other hand, intra and inter specific variability, for their morphology, behaviour or genetics were never studied thoroughly. However, these informations, beyond the simple fondamental knowledge that they bring, are very important in conservation politics. This PhD work propose to study both morphologic and genetic diversity at two spatial scales: at first for the south american continent, where we will study the intra and inter specific, diversity (morphologically and genetically) for these two different species using both specimens collected in recent prospections, and specimens from museums. Then, on a second time, we will study, in French Guiana, morphologic, genetic and behavioural variations in different populations of these two species in relation to their ecology. A special attention will be given to their repartition, their density and habitat selection. This data will be gathered with the aim to bring elements for the conservation state of their populations.