Le marketing Politique dans les campagnes présidentielles:Etude Comparative des éléctions Françaises et Camerounaises depuis les années 1990.

par Rose Meling Moum

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Renaud De la brosse.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CRDT) Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale (laboratoire) depuis le 26-02-2019 .


  • Résumé

    Il s'agira pour nous de nous interresser à l'une des formes de communication politique devenue incontournable ces dernières décennies à savoir: le Marketing politique notamment pendant les périodes de campagnes présidentielles, en analysant les méthodes mobilisées par les professionnels de la politique pour la promotion de leurs "produits"(candidats) dans deux cadres spatiaux précis que sont: le Cameroun et France. L'objectif étant de ressortir les logiques auxquelles obéissent la production des techniques de "vente" des hommes politiques et de voir si les techniques de marketing politique occidental scientifiquement éprouvées et appliquées dans le champ politique Français font l'objet d'une réappropriation par les professionnels de la politique Camerounaise.

  • Titre traduit

    The political Marketing in presidentials campaigns: comparative study of french and Cameroonians elections in the 1990's.


  • Résumé

    It will be for us to be interested in one of the forms of political communication that has become unavoidable in recent decades, namely: political marketing, especially during presidential campaign periods, by analyzing the methods mobilized by the professionals of politics for the promoting of their "products" (candidates) in two specific spatial frameworks: Cameroon and France. The aim is to highlight the logic behind the production of the "sales" techniques of politicians and to see if the techniques of Western political marketing scientifically tested and applied in the French political field are the subject of a reappropriation by the Cameroonian policy professionals.