Recherche de syntaxe grecque : la langue des actes des conciles oecumeniques d'ephese (431) et de chalcedoine (451).

par Philippe Bringel

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Denis Feissel.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 02-11-2006 .


  • Résumé

    On dispose de peu d'études sur la syntaxe grecque tardive ; un corpus de textes en particulier reste à cet égard inexploité : les acta conciliorum oecumenicorum (éd. schwartz). l'ampleur de cet ensemble impose de concentrer la recherche sur les actes des conciles d'ephèse (431) et de chalcédoine (451), qui forment un groupe chronologiquement homogène. ce corps présente des particularités linguistiques liées à la nature même des conciles : on cherchera ainsi à apprécier la syntaxe dans sa dimension orale, à partir de ces actes qui se présentent, abstraction faite des textes patristiques qui y sont lus, comme les minutes de réunion au cours desquelles le grec est avant tout une langue parlée ; s'impose également l'hypothèse d'une variation linguistique en fonction des locuteurs, issus d'horizons culturels et géographiques divers (toutes les provinces d'orient y sont représentées). on examinera enfin la possibilité d'un rapprochement entre ces textes et la littérature hagiographique contemporaine, qui recourt elle aussi à la forme dialoguée.


  • Pas de résumé disponible.