Caractérisation des changements cellulaires et moléculaires précoces après immunisation via différentes voies avec différents adjuvants et de leurs rôles sur la mise en place d'une réponse humorale.

par Matthieu Van tilbeurgh

Projet de thèse en Immunologie

Sous la direction de Roger Le grand.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Immunologie des maladies virales, auto-immunes, hématologiques et bactériennes (laboratoire) et de Faculté de pharmacie (référent) depuis le 01-02-2018 .


  • Résumé

    La réponse immunitaire contre un pathogène donne lieu à la création d'une population cellulaire mémoire et à une protection et une durabilité spécifique. Dans le cadre de la vaccination, les mécanismes déterminant le besoin d'un rappel pour maintenir la protection ou la persistance à long terme de la mémoire sont mal connu. Les processus d'initiation, d'activation et d'orientation de la réponse adaptative semble pourtant déterminants dans la mise en place et la persistance de la réponse mémoire. La compréhension de ces mécanismes est donc un point central pour le développement de vaccins futurs induisant une protection à long terme. Ce projet de thèse vise à mieux comprendre les mécanismes moléculaires et cellulaires précoces des populations T CD4 qui conditionnent la formation et la qualité de la réponse mémoire suite à l'injection du vaccin fièvre jaune, le plus efficace et durable à ce jour. Ces mécanismes seront mis en corrélation avec la réponse mémoire mise en place à plus long terme dans le but d'identifier des marqueurs précoces de la mémoire à long terme. Ce projet sera réalisé sur le modèle de macaque cynomolgus dont la valeur prédictive démontrée lors de précédentes études fièvre jaune justifie notre choix de cette espèce pour modéliser la réponse à la vaccination chez l'Homme.

  • Titre traduit

    Characterization of the early cellular and molecular modifications after immunizations via different routes and with different adjuvants, and their roles in the development of a humoral response.


  • Résumé

    Immune memory response to pathogens induce formation of a memory cell population and to a specific protection and durability. In the case of vaccination, mechanisms defining the need for a recall to maintain protection or long-term persistence are unknown. Induction, activation and orientation process of adaptive response seems to be determinant in immune memory response establishment and persistence. Understanding those mechanisms is consequently a crucial point in development of future vaccines inducing long-term protection. This project aims to investigate early molecular and cellular mechanisms of CD4 T cells conditioning memory response formation and quality following Yellow Fever vaccine injection, the most efficient and long lasting vaccine so far. Those mechanisms will be correlate with long-term memory in order to identify early biomarkers of long-term memory. This project will be conducted on cynomolgus macaque model, which have demonstrated in previous Yellow Fever studies, to be a suitable animal model of human immune response to vaccination. Results of this project should allow to unravel molecular and cellular targets required to memory response establishment in order to develop future vaccines and orientated memory response toward long-term protection and persistence.