L'acceptabilité sociale de l'intelligence artificielle appliquée aux systèmes d'informations des ressources humaines

par Lou Menant

Projet de thèse en Psychologie spécialité Psychologie du travail et des organisations

Sous la direction de Daniel Gilibert.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec EPSYLON - Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé (laboratoire) depuis le 01-02-2019 .


  • Résumé

    Notre projet de thèse CIFRE est articulé autour du développement de Systèmes d'Informations des Ressources Humaines innovants par PeopleSpheres. La problématique concerne l'acceptabilité et le sentiment de contrôle des acteurs, salariés et GRH, face aux progiciels de gestion RH et l'arrivée progressive de l'intelligence artificielle dans ce secteur. Elle mobilise entre autres les modèles d'acceptabilité des nouvelles technologies. Acteur de la transformation digitale des entreprises, PeopleSpheres a soulevé la question de l'impact et de l'acceptabilité sociale de ses solutions. C'est ainsi que la problématique générale de l'acceptabilité sociale de l'intelligence artificielle dans le cadre de la gestion des ressources humaines est ressortie comme projet de recherche. Cette recherche est articulée en 3 études majeures visant à apporter des éléments de réponses objectifs aux questions suivantes : Quels sont les facteurs de l'acceptabilité sociale de l'intelligence artificielle appliquée aux systèmes d'information des ressources humaines ? Quelle est la place spécifique des attentes de l'utilisateur final face à cette technologie et de la représentation qu'il a des impacts de cette technologie sur son activité réelle ? Ces facteurs sont-ils sensiblement les mêmes pour les professionnels des ressources humaines et pour les utilisateurs salariés de la structure ? Quels sont les éléments contextuels facilitant l'acceptation et l'utilisation d'un système d'information des ressources humaines faisant appel à l'intelligence artificielle ? Nous avons fait le choix de diviser notre projet en trois études, car chacune d'entre elles répond à une problématique différente, bien que celles-ci soient fortement reliées les unes aux autres. Notre première étude propose de s'intéresser aux facteurs d'acceptabilité sociale de l'intelligence artificielle appliquée aux systèmes d'information des ressources humaines afin de définir un cadre général pour le choix des fonctionnalités à développer et de l'analyse du besoin des clients. De plus cette première étude servira de base pour les études suivantes. Notre seconde étude, permet de préparer le terrain à des programmes d'accompagnement au changement ciblés en fonction du public. L'objectif étant de définir un programme spécifique pour les professionnels des ressources humaines étant le plus souvent les administrateurs des systèmes d'information des ressources humaines et un autre pour les utilisateurs standards de ces outils. Enfin notre troisième étude, permet d'établir le besoin en accompagnement du changement, en fonction de la typologie de la structure cliente. Identifier a priori les structures pour lesquelles l'accompagnement devra être plus important, permet d'adapter dès le départ l'offre proposée. De plus, construire un accompagnement spécifique en fonction de la structuration est une nécessité pour la réussite d'un projet de digitalisation.

  • Titre traduit

    Social acceptability of artificial intelligence applied to human resources information systems


  • Résumé

    Our CIFRE thesis project is articulated around the development of innovative human resources information systems by NeoSpheres. As a player in digital business transformation, NeoSpheres has raised the question of the impact and acceptability of its solutions. Thus, the general problem of the social acceptability of artificial intelligence in the context of human resources management emerged as a research project. This research is articulated in 3 studies which proposes to answer the following questions: What are the factors of the social acceptability of artificial intelligence applied to human resources information systems? What is the specific place of the end user's expectations regarding this technology and the representation that it has of the impacts of this technology on its real activity? Are these factors substantially the same for the HR professionals and for the salaried users of the structure? What are the contextual elements facilitating the acceptance and use of a human resource information system using artificial intelligence? We have chosen to divide our project into three studies, because each of them responds to a problem different from NeoSpheres, although these are strongly related to each other. Our first study proposes to study the social acceptability factors of artificial intelligence applied to human resources information systems in order to define a general framework for the choice of functionalities to be developed and the analysis of customer needs. . In addition, this first study will serve as a database for the following studies. Our second study, prepares the ground for targeted change programs for the public. The aim is to define a specific program for human resources professionals who are most often the administrators of human resources information systems and another for the standard users of these tools. Finally our third study, allows to establish the need in support of the change, according to the typology of the client structure. Identify a priori the structures for which the support will have to be more important, allows to adapt from the beginning the proposed offer. Moreover, building a specific support according to the structuring is a necessity for the success of a digitization project.