Grenoble Alpes Métropole et son adaptation au changement climatique - Caractérisation et évolution des scénarios atmosphériques générateurs de précipitations extrêmes dans les Alpes du Nord françaises.

par Antoine Blanc

Projet de thèse en Sciences de la Terre et de l'Univers et de l'Environnement

Sous la direction de Juliette Blanchet.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale Sciences de la Terre de l'Environnement et des Planètes , en partenariat avec Institut des Géosciences de l'Environnement (laboratoire) depuis le 04-02-2019 .


  • Résumé

    Cette thèse s'inscrit dans le cadre du projet Climat-Métro lancé en 2017 entre la Métropole de Grenoble et l'Université Grenoble Alpes. La problématique centrale soulevée par le service Eau et Assainissement de la Métropole concerne l'évolution du risque de crues concomitantes à différentes échelles de temps et d'espace sur le territoire de la Métropole. Plus précisément, la concomitance de crues sur les torrents métropolitains et sur les grandes rivières (Isère et Drac) est particulièrement redoutée. La métropole se questionne sur l'évolution de ce risque de crues concomitantes en contexte de climat changeant, ainsi que sur les stratégies d'adaptation à mettre en œuvre. La présente thèse se propose de documenter un aspect de cette question en s'intéressant à l'évolution des fortes précipitations, facteur de premier ordre à l'origine des crues. L'attention est portée sur les grandes rivières de l'agglomération grenobloise, à savoir l'Isère et le Drac. La thèse s'intéresse aux forts cumuls de précipitations sur des séquences de trois jours, capables de faire réagir de tels bassins versants. Les précipitations auxquelles nous nous intéressons sont de type « stratiformes », dans le sens où elles impactent une large région sur une durée de plusieurs jours. Les séquences de fortes précipitations sur 3 jours dans les Alpes du Nord sont associées à des circulations atmosphériques particulières, dont la thèse se propose d'étudier les caractéristiques. Il s'agira ensuite d'étudier l'évolution dans le temps des fortes précipitations, en lien avec l'évolution des circulations atmosphériques de grande échelle. Dans le cadre du projet Climat Métro, la présente thèse est jumelée à une thèse en sciences humaines et sociales. Mohammed Kharbouche (doctorant, mars 2020 – mars 2023) s'intéresse ainsi aux stratégies d'adaptation de la Métropole au regard de l'évolution du risque hydrométéorologique sur son territoire.

  • Titre traduit

    Climatic evolution of the Alpine region of Grenoble - Characterization and evolution of atmospheric scenarios driving extreme precipitation in the Northern French Alps.


  • Résumé

    This project is part of a larger project between UGA and Grenoble Alpes Métropole. This latter wonders about the possible impact of climate change at the local scale and how to mitigate that impact. More precisely, the risk of concomitant floods at different spatio-temporal scales is of key concern. The proposed PhD thesis aims at documenting one facet of this problem, by studying the evolution of extreme precipitation, being the primary consideration when it comes to floods. This work focuses on the two large catchments of concern for Grenoble Alpes Metropole, namely the Isère and the Drac catchments. The evolution of extreme precipitation is studied here using the evolution of large-scale circulation over Western Europe. The first part of the PhD focuses on the characteristics of large-scale circulation driving extreme 3-day precipitation in the Northern French Alps. This characterization is performed using atmospheric descriptors based on analogy. The second part of the PhD focuses on the evolution of extreme precipitation regarding the evolution of large-scale circulation. This PhD is paired with another PhD in social sciences, focusing on the adaptation pathway for Grenoble Alpes Metropole.