Après la révolution. La reconversion des jeunes instruits (Chine, 1968 à nos jours)

par Olivier Marichalar

Projet de thèse en Sociologie, démographie

Sous la direction de Michel Offerlé.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École des hautes études en sciences sociales (Paris) , en partenariat avec Centre Maurice Halbwachs (Paris) (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (EPSCP) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Citadins enfants de la révolution communiste chinoise de 1949, les "jeunes instruits" sont les collégiens et lycéens en fin de cycle, ainsi que quelques étudiants minoritaires, qui sont partis en masse (17 millions) travailler dans des régions rurales à partir de la fin des années 1960 et au cours des années 1970. Interrompant le cours de leurs études au moment où l'université chinoise est à l'arrêt, et quittant le foyer familial, ces jeunes urbains ont été disséminés dans des communes populaires et fermes d’État à travers le pays, des banlieues lointaines des grandes villes jusqu'aux régions les plus reculées géographiquement et matériellement. Le mouvement d'envoi fut officiellement abandonné en 1979, trois ans après la mort de son principal instigateur, Mao, et sous le régime qui lança les politiques dites de réforme et d'ouverture, à contre-courant du socialisme. A trente ans, les "jeunes instruits" se retrouvent alors seuls à devoir gérer leur héritage révolutionnaire, et à assurer leur reconversion, dans une société qui renoue avec les anciennes formes de sélection par l'éducation. Projetés dans une expériences révolutionnaire dont ils étaient volontairement ou non les pionniers, ils se trouvent, à l'inverse, acculés lorsque le mouvement prend fin. Notre étude cherche à montrer comment on succède à une expérience révolutionnaire avortée, sur les différents plans personnel, scolaire, professionnel, politique et familial. Elle porte sur les effets sociaux immédiats et durables d'un mouvement dit de "rustication" sur les trajectoires et les dispositions des "jeunes instruits", ainsi que sur la dynamique de la structure de classe des anciens "jeunes instruits".

  • Titre traduit

    After the Revolution. The Social Paths of Chinese Rusticated Youth (1968 to present day)


  • Résumé

    "After Revolution. The Social Paths of Chinese Rusticated Youth" Based on interviews and survey research with former rusticated youth from Shanghai and Chengdu, this research focuses on the social paths from participation in revolutionary movements to redeployment in the cities of this specific social group. The practises of every day reminiscence and popular history as well as collective activities of former rusticated youth bring light on the collective fate and differential paths of these former participants in a country undertaking market reforms.