Douceur et violence chez paul de tarse : théologie et polémique en 2co 10,13.

par Loïc Berge

Thèse de doctorat en Études grecques et néo-helléniques

Sous la direction de Jean Schneider.

Thèses en préparation à Lyon 2 depuis le 01-12-2006 .


  • Résumé

    Les quatre derniers chapitres de la seconde épître de paul aux corinthiens constituent une lettre à part et ont été écrits vers 55 après j.-c. ils sont une apologie personnelle de paul et une défense de la légitimité de sa mission. paul de tarse (vers 6 avant j.-c. - vers 68 après j.-c.) commence cette lettre par une invocation solennelle de la douceur et de la bonté du christ (2co 10,1), puis plonge brusquement ses destinataires dans un climat polémique, où la violence, le sarcasme, l'ironie, l'amertume et l'aigreur ne sont pas absents. a la lecture de ce long plaidoyer, l'impression qui se dégage pour le lecteur est celle d'une personne soucieuse de son image, avec une forte dimension affective et émotionnelle. le projet de recherche est une étude littéraire et théologique de 2co 10-13 pour rendre compte d'un savoir-faire, qui est esthétique et éthique, en tenant compte de son appartenance à un genre, proche de celui de la diatribe, et des enjeux, tant ecclésiaux que personnels, que cette lettre suppose. l'axe de recherche choisi est celui de l'exploration de la puissance du langage de paul de tarse, et, s'il y a lieu, de l'énigme de sa persuasion /...


  • Pas de résumé disponible.