La colonisabilité et l'identité culturelle en péninsule ibérique de la conquête musulmane à la fin de la reconquête chez le penseur algérien Malek Bennabi (1905-1971)

par Tarik Larbi

Projet de thèse en Etudes lusophones

Sous la direction de Ana Maria Binet.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec AMERIBER-Amérique latine, Pays ibériques (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 23-10-2018 .


  • Résumé

    La colonisabilité et l’identité culturelle en péninsule ibérique de la conquête musulmane à la fin de la reconquête chez le penseur algérien Malek Bennabi (1905-1971). Nous partons d’un constat critique qui remarque la lecture panoramique de l’histoire, qui suggère que tout évènement est l’égal d’un autre car s’inscrit dans la globalité de l’histoire. Etant dans une approche de lecture sociologique de cette dernière, nous nous sommes attardés par souci de production logique de matière scientifique à réétudier la période de présence musulmane en terre ibérique de la conquête à la fin de la reconquête sous la grille de lecture socio-anthropologique que produit le penseur algérien Malek Bennabi. L’objet de cette thèse est donc la relecture de huit siècles d’histoire sous la palette conceptuelle que produit Malek Bennabi. Le but recherché est donc de présenter une lecture, seconde, alternative, et fondée sur l’analyse. Les grandes dates de cette période historique, seront reprises et expliquées à travers l’œuvre de Bennabi. Un travail d’analyse déductive et d’analogie historico-conceptuel entre la période d’El andalus et les grandes thèses de Bennabi sera donc élaboré. La conquête musulmane au VIII siècle à la chute de Grenade au XV, l’apparition d’une culture ibérique, d’une identité ibérique, d’un peuple espagnol, et du recul de la société musulmane sur tous les aspects politique, économique et culturel, seront exposés au-delà du premier paradigme de lecture historique, d’écriture brut des faits mais comme le résultat d’une dialectique fécond d’un concept que le penseur structurant cette thèse a théorisé. Nous exposerons donc chacune des stations critiques que semblent Malek Bennabi identifier et étudier à travers la colonisabilité, la naissance d’une société la question de l’identité et de la culture, des conditions de la renaissance dans le monde musulman, et du problème des idées dans le monde musulman. Le Résultat attendu sera hormis le cadre théorique qui présente les thèses de Malek bennabi sur la période d’El andalus, de répondre au questionnement qui forme l’objet de notre thèse. Comment l’Espagne actuelle est-elle passée d’une situation de terre sans état subissant domination extérieur sur le temps long, à un état structuré autour d’une monarchie et d’une identité culturelle plus que prononcée.

  • Titre traduit

    The colonizability and cultural identity in the Iberian Peninsula from the Muslim conquest to the end of the reconquest in the Algerian thinker study Malek Bennabi (1905-1971).


  • Résumé

    We start from a critical observation that notes the panoramic reading of the history, which suggests that every event is the equal of another as part of the overall history. Being in an approach of sociological reading of the latter, we lingered for the sake of logical production of scientific material to re-study the period of Muslim presence in Iberian land from conquest at the end of the reconquest under the grid of socio-anthropological reading produced by the Algerian thinker Malek Bennabi. The subject of this thesis is the reinterpretation of eight centuries of history under the conceptual palette produced by Malek Bennabi. The goal is to present a reading, second, alternative, and based on analysis. The major dates of this historical period, will be repeated and explained through the work of Bennabi. A work of deductive analysis and historical-conceptual analogy between the El andalus period and the great Bennabi theses will therefore be elaborated. The Muslim conquest in the VIII century at the fall of Granada in the XV, the appearance of an Iberian culture, an Iberian identity, and a Spanish people, and the decline of Muslim society on all political, economic and social aspects, will be exposed beyond the first paradigm of historical reading, raw writing of facts but as the result of a fertile dialectic of a concept that the thinker structuring this thesis has theorized. Therefore will be exposed each of the critical stations that Malek Bennabi seems to identify and study through colonizability, the birth of a society, the question of identity and culture, conditions of rebirth in the Muslim world, and the problem of ideas in the Muslim world. The Expected Result will be apart from the theoretical framework that presents the theses of Malek bennabi on the period of El andalus, to answer the questioning that forms the subject of our thesis. How has Spain gone from a situation of stateless land undergoing external domination over long time, to a state structured around a monarchy and a cultural identity more than pronounced?