Gestion des ressources en eau (Eaux d'exhaure) dans le cadre de la RSE - OCP -

par Othmane Labied

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Féniès.


  • Résumé

    Les infiltrations d'eau par les nappes phréatiques dans les gisements miniers à ciel ouvert posent de redoutables problèmes pour l'extraction des minerais et ont un impact important sur l'environnement. Deux stratégies sont alors possibles:ne s'intéresser qu'aux seules couches non mouillées et reporter le problème à plus tard(générations à venir)ou s'attaquer à ce problème en mobilisant de nouvelles méthodes d'extraction.De nombreuses solutions techniques existent avec des impacts différents sur la performance de l'extraction et sur l'environnement;elles sont considérées ici comme existantes et maîtrisées.Le problème est très fameux sur le domaine minier,plus précisément en Afrique,où la gestion des ressources en eau devient plus politique,écologique que scientifique et technologique car la pénurie des ressources en eau constitue l'un des plus grands défis qu'affronte le continent en général et le Maroc en particulier. Plusieurs parties prenantes sont concernées:l'agriculture,l'élevage,les entreprises(et en particulier celle l'entreprise minière)et les populations. Nous n'aborderons pas ces problèmes sous l'angle classique du choix de technologies et d'équipements.Dans le contexte d'une préoccupation croissante de l'économie durable,ce problème doit prendre en compte la responsabilité sociale des entreprises(RSE). Cela conduit à une évaluation plus large des conséquences des choix envisagés,pas seulement pour l'entreprise mais aussi pour l'ensemble des parties prenantes.Cette approche est incontournable pour la première entreprise du Maroc,l'OCP,qui est le leader mondial de la filière du phosphate,notre recherche se déroulant au sein de cette entreprise.


  • Pas de résumé disponible.