Analyse comparative d'anthropologie politique des institutions gouvernant l'adoption et les nouvelles technologies de reproduction.

par Katia Andreetti

Projet de thèse en Sciences politique

Sous la direction de Jennifer Merchant.


  • Résumé

    Inscrite dans le champ de la science politique et une démarche comparative d'anthropologie politique, cette thèse propose d'analyser la manière dont les institutions politiques pourront être pleinement efficaces pour l'égalité devant la loi des enfants du fait qu'ils soient issus de l'adoption ou de la gestation pour autrui. Les travaux socio-anthropologiques (Ouellette 1996, Crépin 2010) viennent certifier la nécessité d'observer directement les mécanismes de construction et les acteurs qui y participent afin d'apporter une solidité à la recherche. Il s'agit d'étudier les modalités, représentations et connaissances empiriques, culturelles, juridiques et politiques sur lesquelles s'appuient nos institutions et leurs représentants pour légiférer, en France, au sujet de la GPA et de l'adoption. Quels sont les acteurs politiques qui participent aux débats institutionnels et à la réflexion bioéthique ? Existe t-il des contre-pouvoirs, des groupes de pression ? Comment les politiques publiques de la famille et de la protection de l'enfance gèrent, au sein des institutions, ce phénomène politique en tant que fait social total (Mauss 1925) ?


  • Pas de résumé disponible.