Ce que l'incarcération fait aux carrières en radicalité. Comparaison France – Espagne à partir du cas d'anciens prisonniers indépendantistes basques

par Lauréna Haurat - - perez

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Xabier Itcaina et de Razmig Keucheyan.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Centre Emile Durkheim (laboratoire) depuis le 29-10-2018 .


  • Résumé

    Cette thèse propose de réfléchir aux engagements militants post-carcéraux des anciens prisonniers basques, auto-définis comme prisonniers politiques. Plus précisément, nous nous intéresserons aux implications de l'incarcération sur leur carrière militante et aux mécanismes sociaux à l'œuvre dans la poursuite d'un engagement post-carcéral. En adoptant une démarche interactionniste et en considérant l'engagement dans une logique processuelle, nous chercherons à historiciser les carrières militantes, en resituant ces dernières dans un contexte historique. Cette thèse repose sur une méthodologie pluridisciplinaire. Nous croiserons entretiens semi-directifs, récits de vie, et observations directes.

  • Titre traduit

    What incarceration does to radicality careers: a France-Spain comparison from the case of basque independentist ex-prisoners


  • Résumé

    This thesis proposes to reflect on the post-prison activist commitments of former Basque prisoners, self-defined as political prisoners. More specifically, we will be interested in the implications of incarceration on their activist career and the social mechanisms at work in the pursuit of post-prison engagement. By adopting an interactionist approach and considering engagement in a process-based logic, we will seek to historicize militant careers, by placing them in a historical context. This thesis is based on a multidisciplinary methodology. We will meet semi-structured interviews, life stories, and direct observations.