Les communautés textuelles du bouddhisme chinois contemporain : une étude de cas sur Le Grand traité sur les étapes du chemin vers l'illumination.

par Sihao Mu

Projet de thèse en Sociologie, anthropologie, ethnologie

Sous la direction de Zhe Ji.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Forgée par Brian Stock en 1983, la notion de « communauté textuelle » est particulièrement intéressante pour éclairer la logique de l’organisation d’un groupe religieux composé de pratiquants autour de certains leadeurs ayant l'autorité d'interpréter les écritures sacrées. Inspiré par cette notion, ce projet étudie les communautés bouddhistes chinois centrées sur un classique bouddhique d’originaire du Tibet : Le Grand Traité sur les Étapes du Chemin vers l’Illumination (dénommé « Guanglun ») rédigé par Tsong-kha-pa (1357-1419), le fondateur de l’école Gelug. Après avoir été présenté et traduit en chinois par Maître Fazun (1902-1980) et autres à partir des années 1930, Guanglun a eu une grande influence dans le monde des bouddhistes chinois. Il est devenu aujourd’hui un classique incontournable pour de nombreux temples et instituts bouddhistes. En fait, au début de 21ème siècle, il est l’un des textes les plus populaires chez les bouddhistes laïcs comme chez les monastiques en Chine. Ce projet se focalise sur le Temple de Longquan à Pékin et sur le groupe « Félicité et Sagesse » de Taiwan, qui sont les deux plus importants groupes du courant de l’enseignement et de l’apprentissage de Guanglun. En s’appuyant à la fois sur l’enquête de terrain (provisoirement fixée mais qui ne se limite pas au Temple Longquan à Pékin) et sur l’étude des archives, il privilégie une approche interdisciplinaire à la fois anthropologique, sociologique et historique. Les analyses seront effectuées sur trois niveaux : textuel, pratique et structurel. Il s’agit d’appréhender les différentes formes d’interprétation, l’histoire de la formation des communautés, ainsi que les relations sociales et les pratiques quotidiennes intérieures des communautés. L’objectif de cette recherche est d’essayer de mieux comprendre les dynamiques et la diversité interne du bouddhisme chinois à l’époque moderne et contemporaine.


  • Pas de résumé disponible.