Quelle est la sensibilité des communautés benthiques antarctiques face aux changements environnementaux? Discussions autour du développement de nouvelles approches méthodologiques.

par Charlène Guillaumot

Projet de thèse en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Thomas Saucede.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec l'Université libre de Bruxelles , dans le cadre de Environnements Santé , en partenariat avec Biogéosciences (laboratoire) depuis le 01-10-2017 .


  • Résumé

    La Péninsule Antarctique fait face à des changements globaux rapides qui font l'objet d'un intense effort de recherche visant à mieux comprendre comment les populations de cette région répondront. A ce jour, notre connaissance sur l'impact de ces changements sur la physiologie des organismes a surtout été étudiée par le biais d'expérimentations à court terme, limitées par des contraintes financières et techniques. Le développement de modèles dynamiques est une alternative prometteuse à ces contraintes, permettant de lier les traits physiologiques d'une espèce aux caractéristiques de son environnement. La théorie DEB (Dynamic Energy Budget) décrit comment les organismes utilisent l'énergie tout au long de leur vie. Leur paramétrage peut s'appuyer sur de simples observations du cycle de vie et de la physiologie de l'espèce, souvent disponibles dans la littérature. Dans le cadre de notre projet, les modèles DEB seront développés pour 8 espèces représentatives des réseaux trophiques benthiques Antarctiques. Ces modèles seront extrapolés à l'échelle des populations. Des scénarios de dynamique des populations seront proposés afin de mieux comprendre le devenir de ces populations dans le contexte de températures et de ressources énergétiques changeantes. Par ailleurs, des modèles de réseaux trophiques de la Péninsule Antarctique sont disponibles pour plusieurs localités. Les résultats de nos modèles dynamiques seront intégrés à un réseau trophique simple dans le but d'évaluer les potentielles modifications induites par ces changements globaux sur certaines de ses propriétés (telles que connectivité, densité et compositions trophiques).

  • Titre traduit

    What is the sensitivity of benthic antarctic communities to environmental changes?: Discussions around the development of new methodological approaches.


  • Résumé

    The Western Antarctic Peninsula is facing rapid global changes which are currently the focus of an intense research effort to understand how marine benthic populations will respond. Our knowledge about the impact of environmental changes on Antarctic species physiology has mostly been studied using short term experimental designs and is limited by strong financial and technical constraints. An alternative to these experimental designs is to use dynamic models that relate species functional traits to environmental characteristics. Dynamic Energy Budget (DEB) theory describes how organisms use energy throughout their entire life cycle. Their parametrisation requires simple observations of species life cycle and physiology, which are often available from the literature. In this project, DEB models will be built for 8 species, chosen to be representative of benthic Antarctic trophic networks. These models will be extrapolated to population scale, to allow the development of population dynamic scenarios and better understand how species metabolism will vary in a context of changing temperature and food availability. Foodweb models for several localities over the Western Antarctic Peninsula are available. Dynamic models outputs will be finally integrated to a simple foodweb in order to evaluate the potential modifications induced by ongoing environmental changes on some of the foodweb properties (such as connectivity, density and trophic composition).