L'imaginaire mélodramatique dans le théâtre francophone d'Afrique subsaharienne au XXe siècle.

par Hamza Ibrahim

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Xavier Garnier et de Paolo Tortonese.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Présentée par d’aucuns comme étant très récente, la littérature africaine d’expression écrite est en partie due à la colonisation. En effet, les écrivains africains sont eux-mêmes issus de l’école coloniale où ils ont reçu leur instruction scolaire. Ceux qui étaient censés servir la cause coloniale vont très vite employer la langue française pour donner une voix à l’Afrique. Pour accomplir une telle fonction, ces écrivains vont sans cesse faire recours à la littérature française et à ses modèles. Ils y trouveront toutes sortes de sources d’inspiration. Celles prises sur le XIXe siècle sont en particulier, très significatives. Elles concernent aussi bien le roman que le théâtre, en l’occurrence, le mélodrame. Des expériences se transposent et les dramaturges africains tentent de créer à l’image des mélodramaturges français. Cela donne naissance à une littérature hybride : mi-française, mi-africaine dont le rôle est de proposer une représentation de l’Afrique.


  • Pas de résumé disponible.