Prévention de la perte d'autonomie : évaluation et analyse processuelle d'un programme de promotion du bien-être chez les personnes âgées à domicile

par Stéphanie Meynet

Projet de thèse en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Annique Smeding et de Marine Beaudoin.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire interuniversitaire de Psychologie/Personnalité, Cognition, Changement social (laboratoire) et de PEPS : psychologie:émotion,prevention,santé (equipe de recherche) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    Le SSIAD d'Annecy, très impliqué dans le maintien de l'autonomie de ses usagers, a souhaité développer en parallèle des soins de nursing habituels un véritable programme d'activités en direction des personnes âgées à domicile dénommé le Pôle Bien-être Autonomie (Pôle BE-A). Dans l'objectif de préserver l'autonomie de cette population, les aides-soignants de ce SSIAD proposent à leurs usagers cinq Soins de Prévention et de Soutien (SPS) visant à l'amélioration de leur niveau de bien-être psychologique et pour lesquelles ils ont tous été formés : bibliothèque (distribution de livre et atelier lecture), soins esthétiques, massages relationnels, atelier nutrition (conseils nutritionnels et aide à la préparation de recette) et mobilisation (sortie extérieure ou marche intérieure et sécurisation du domicile). Chacune des activités proposées a été conçue pour viser l'augmentation de certaines ressources psychologiques favorisant le bien-être (sentiment de maitrise, estime de soi, appartenance sociale, sens donné à la vie, etc.).Dans l'optique d'ajuster ce programme et d'améliorer son offre de soin, le SSIAD d'Annecy souhaite identifier les processus sur lesquels agit ce Pôle BE-A. Ce projet de thèse a pour objectif de déterminer pourquoi et comment les Soins de Prévention et de Soutien mis en place par le Pôle BE-A permettent de maintenir l'autonomie des personnes âgées à domicile. Plus précisément, il s'agira d'examiner le fonctionnement processuel du programme développé par le SSIAD en identifiant sur quelles ressources psychologiques agit chacune des cinq activités mises en place, en confirmant les éléments théoriques prédisant l'influence de ces ressources sur le bien-être, et en examinant l'impact du bien-être sur le maintien de l'autonomie. Cette recherche souhaite également apporter des éléments à la notion d'autonomie dans le vieillissement et vérifier des hypothèses sur les moyens efficaces pour la maintenir.

  • Titre traduit

    Prevention of loss of autonomy: evaluation and process analysis of a program to promote well-being among elderly at home


  • Résumé

    The Annecy's home care (SSIAD), very involved in maintaining the autonomy of its users, wanted to develop parallel nursing care usual a real program of activities for seniors at home called the Pole Wellness Autonomy (BE-A Pole). In order to preserve the autonomy of this population, the nurses assistants of this SSIAD offer their users five Prevention and Support Care (PSC) aimed at improving their level of psychological well-being and for which they were all trained: library (book distribution and reading workshop), aesthetic care, massage, nutrition workshop (nutritional advice and help with recipe preparation) and mobilization (outdoor outing or indoor walking and home security). Each of the proposed activities has been designed to increase some psychological resources promoting well-being (feeling of mastery, self-esteem, social belonging, meaning given to life, etc.). To improve this program and its care offer, the Annecy SSIAD wishes to identify the processes on which this BE-A Pole operates. The thesis project aims to determine why and how the Prevention and Support Care provided by the BE-A Pole helps to maintain the autonomy of elderly people at home. More specifically, this research work will examine the processual functioning of the program developed by the SSIAD by identifying on which psychological resources acts each of the five activities, by confirming the theoretical elements predicting the influence of these resources on the well-being and examining the impact of well-being on the maintaining of autonomy. This research also aims to provide elements for the notion of autonomy in aging and to test hypotheses on the effective means to maintain it.