Contes et nouvelles d'Émile Zola : une lecture sociologique

par Nicoletta Agresta

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Éléonore Roy-Reverzy et de Agnese Silvestri.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Università degli studi (Salerne, Italie) , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (Paris) (laboratoire) depuis le 04-12-2018 .


  • Résumé

    Dès le début de sa carrière, Émile Zola a été conteur. L’image toute faite que nous avons du chef de file du Naturalisme ou de l’intellectuel engagé a toujours terni cette partie dite mineure de sa production, surtout considérée comme un support pour l’exégèse des œuvres principales. Pourtant, ce riche ensemble de textes, qui accompagne l’écrivain pendant une grande partie de sa carrière journalistique et littéraire, loin de constituer un détour fade et anodin de sa production artistique, offre de celle-ci des éléments tout à fait éclairants et rénovateurs. Relire le parcours de Zola conteur à travers le prisme de la sociologie littéraire permet non seulement de reconnaître l’implication des récits brefs dans la construction de l’auctorialité de l’écrivain, mais aussi d’observer, dans une autre perspective, l’évolution de l’art et des conceptions littéraires chez Zola. Les récits brefs, produits de la conjonction des matrices littéraire et journalistique, permettent de mieux cerner les effets de la médiatisation sur l’écriture zolienne, d’observer la dialectique étroite entre discours littéraire et impératifs de la presse, de comprendre la progression du positionnement de l’écrivain dans le champ de son époque. L’analyse sociologique de ce corpus permet de déchiffrer les différentes postures d’auteur ainsi que les stratégies adoptées par l’écrivain tout au long de sa carrière. Au fil de la lecture de ces textes une trajectoire auctoriale se dessine, indiquant les différentes étapes de l’avancement de Zola dans les champs médiatique et littéraire de son temps. À travers les contes et nouvelles, qui se situent au sein de cet espace hybride où presse et littérature se croisent, l’ensemble du parcours auctorial de l’écrivain prend forme et une nouvelle image de Zola se révèle.

  • Titre traduit

    Émile Zola's short stories. A sociological lecture


  • Résumé

    Émile Zola started to write short stories at the beginning of his carrier. The image of the pioneer of Naturalism has always obscured this minor part of his literary production, which was regarded as a mere genetic support of his primary works. Nevertheless, Zola wrote short fiction throughout his entire literary and journalistic career and this rich ensemble of texts must not be considered as a minor and futile part of his artistic production, since it also offers new and enlightening elements. By reading the works of Zola “conteur” through the prism of literary sociology, we can not only realize how much the short stories have contributed to the authorship of the writer, but also observe the evolution of Zola’s artistic and literary ideas from a different point of view. These texts, which combine a literary and journalistic nature, allow us to better indentify the effects of médiatisation on Zola’s works, to observe the intimate dialectic between literary discourse and journalistic precepts, and finally they allow us to understand the development of the writer’s positioning in the field. The sociologic analysis of this corpus allows us to interpret the many authorial postures and the strategies that the writer adopted during his career. Through the reading of short stories, a real literary trajectory is outlined, which indicates the different steps of Zola’s progress in the media and literary field during the time. Placing themselves at the crossroads between literature and journalism, these texts redesign the ensemble of the Zola’s literary path and produce a new image of the writer.