Vers un gouvernement des conduites sexuelles ? La médicalisation de la prévention du sida à travers les politiques d'octroi de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) à Paris et en Guyane.

par Théo Sabadel

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Emmanuel Taïeb.


  • Résumé

    Il s'agit d’étudier la mise en place d’une politique plurielle et volontariste contre le sida à travers la prophylaxie pré-exposition (PrEP), un protocole médical visant les personnes considérées à hauts risques de contamination. La diffusion de cette solution pharmaceutique en France depuis le 1er janvier 2016 s’insère dans les objectifs de réduction des nouvelles infections fixés par l’ONUSIDA. Dès lors, ce travail de recherche souhaite questionner la mise en place de la solution prophylaxique à Paris et en Guyane française, deux régions fortement touchées par le VIH mais qui sont marquées par une hétérogénéité sociale et épidémiologique. L’objectif est donc de faire dialoguer l’analyse d’une politique publique de santé avec sa réception empirique. Ce faisant, il s’agit de comprendre les logiques de traduction et/ou de domestication des politiques par les acteurs et ses effets en termes de pratiques et de subjectivation. En prenant en compte le processus de médicalisation qui caractérise le cadre préventif depuis les années 2000, notre réflexion s’articulera autour de trois hypothèses principales. En s’intéressant principalement aux usagers, ce travail souhaite questionner un éventuel gouvernement des conduites sexuelles. L’existence d’un protocole médical qui nécessite un entretien avec un praticien dans une structure hospitalière nous amène à nous intéresser à la production discursive à l’œuvre et aux légitimations mobilisées par les acteurs. Une lecture en termes de rapports de pouvoir sera donc articulée avec l’examen de la politique du déploiement de la PrEP. Dans le sillage d’une réflexion marquée par l’approche foucaldienne, il s’agira de procéder à une analyse politique des comportements à risques. En prenant en compte le fait que la PrEP s’adresse principalement aux individus ayant des rapports sexuels multiples et à risques, il s’agira d’examiner la nature du modèle de prévention sur lequel est fondée la PrEP en fonction de certaines conceptions politiques de ces comportements. Enfin, ce projet ambitionne de combiner l’approche foucaldienne de la biopolitique avec les théories latourienne de l’acteur réseau et de la sociologie des sciences. De ce fait, la PrEP peut-elle participer à la construction de nouvelles subjectivités à travers les molécules et les discours des acteurs rassemblés au sein d’une politique de prévention ? A travers un cadre méthodologique qualitatif, ce travail souhaite donc croiser une analyse en science politique avec une approche anthropologique afin de comprendre le déploiement et les effets d’une politique publique sur les corps et les identités.

  • Titre traduit

    Towards a government of sexual conducts ? The medicalisation of AIDS prevention through Pre-exposure Prophylaxis (PrEP) in Paris and French Guiana.


  • Résumé

    This thesis in political science proposes to study the implementation of a plural and proactive policy against AIDS through pre-exposure prophylaxis (PrEP), a medical protocol focused on people exposed to high risk of contamination. The release of this pharmaceutical solution in France since January 1, 2016 is part of the objectives to reduce new infections fixed by UNAIDS. Therefore, this thesis questions the implementation of the prophylactic solution in Paris and French Guiana, two regions strongly affected by HIV but marked by social and epidemiological heterogeneity. The objective is therefore to open a dialogue on the analysis of public health policy with its empirical reception. In doing so, it involves understanding the logics of translation, domestic policies, and its effects in terms of practices and objectives. In addition, medical purposes, such as informal uses of PrEP will be questioned. Taking into account of the process of medicalization that has characterized the preventive framework since the 2000s, our reflection will be articulated around three main hypotheses. By focusing primarily on users, this thesis will question a possible government of sexual conducts. The existence of a medical protocol that requires an interview with a practitioner in a hospital structure leads us to discover the discursive production at work and the legitimations caused by the actors. A reading in terms of relations of power will therefore be articulated with the review of the PrEP deployment policy. In the wake of a reflection marked by the Foucauldian approach, we’ll analyze a political analysis of risky behaviour. Considering the fact that PrEP is primarily for individuals with multiple and risky sexual relationships, this thesis will examine the nature of the prevention model on which PrEP is based, linked to a certain political design of these behaviours. Finally, this thesis will combine Foucault's approach of biopolitics with the latourian actor-network theory and the sociology of scientific knowledge. As a result, can PrEP participate in the construction of new subjectivities through the molecules and the discourses of the actors gathered within a prevention policy? In order to answer all of these hypotheses, this thesis project will examine a qualitative methodological framework. This work therefore aims to combine an analysis in political science with an anthropological approach in order to understand the deployment and the effects of a public policy on bodies and identities.