electrodeposition de couches minces et nanofils du système Mn-Bi

par Youcef Karar

Projet de thèse en 2MGE : Matériaux, Mécanique, Génie civil, Electrochimie

Sous la direction de Eric Chainet et de Nassima Benbrahim.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes en cotutelle avec l'Université Mouloud Mammeri , dans le cadre de I-MEP2 - Ingénierie - Matériaux, Mécanique, Environnement, Energétique, Procédés, Production , en partenariat avec Laboratoire d'Electrochimie et de Physico-Chimie des Matériaux et des Interfaces. (laboratoire) depuis le 07-01-2019 .


  • Résumé

    Le système manganèse-bismuth (Mn-Bi) est connu comme étant un matériau à forte anisotropie magnétique uni-axiale dans sa phase hexagonale, donc intéressant dans le domaine de l'enregistrement magnétique (champs coercitif élevé). Jusqu'à présent et à notre connaissance, la phase équi-atomique de cet alliage n'est obtenu que par les techniques physiques d'élaboration. Vu l'enjeu économique que constitue l'enregistrement magnétique, il est primordial d'opter pour des techniques moins couteuses et plus respectueuses de l'environnement. Le contexte de ce travail de thèse consiste à élaborer par voie électrochimique la phase hexagonale de l'alliage Mn-Bi tout d'abord en couches minces sur un substrat judicieusement choisi, puis sous la forme de nano-fils dans une matrice nano-poreuse

  • Titre traduit

    electrodeposition of thin films and nanowires of the Mn-Bi system


  • Résumé

    The manganese bismuth system (Mn-Bi) is known as a material with strong uni-axial magnetic anisotropy in its hexagonal phase, therefore interesting for the magnetic recording (high coercive field). To date and to our knowledge, the equi-atomic phase of this alloy is only obtained through physical processing techniques. Given the economic importance of magnetic recording, it is essential to opt for less expensive and more environmentally friendly techniques. The context of this thesis work consists in electrochemically elaborating of the hexagonal phase of the Mn-Bi alloy, first in thin layers on a carefully chosen substrate, then in the form of nanowires in a nanoporous matrix