Vision(s) de la famille dans le cinéma de Kore-eda Hirokazu.

par Raphaëlle Yokota (Lavielle)

Projet de thèse en Histoire, sociétés et civilisatons

Sous la direction de Michael Lucken.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Le cinéaste japonais Kore-eda Hirokazu travaille la fiction depuis plus de vingt ans, offrant un regard multiple sur des thèmes d'actualité, notamment la famille. Malgré une présence régulière dans les festivals occidentaux, les cinéastes japonais ne parviennent à se distinguer qu'occasionnellement sur la scène internationale, tout en rencontrant des difficultés récurrentes pour financer leurs projets dans leur pays. Kore-eda, actif sur tous les tableaux de la création audiovisuelle, a traversé les années 1990, 2000 et 2010 avec une régularité exemplaire. Cette thèse proposera dans un premier temps un état des lieux de l'industrie cinématographique japonaise actuelle, puis dans un second temps une mise en perspective des différentes lectures et interprétations du cinéma de Kore-eda. La dernière partie de notre travail consistera en une analyse du traitement plastique des thèmes qui parcourent son œuvre, avec pour postulat que sa filmographie illustre le pouvoir du cinéma à créer un espace médian, espace de représentation mais également de production de mutations sociales.

  • Titre traduit

    Kore-eda Hirokazu - film and family


  • Résumé

    Japanese filmmaker Kore-eda Hirokazu has worked with fiction for more than twenty years, offering a diverse view of burning topics of his times, such as family. Japanese filmmakers' breakthroughs on the international market are still rare and financing their projects in their own country remains a challenge, all the while being featured in most festivals worldwide. Kore-eda has demonstrated remarkable consistency through the 1990s, 2000s and 2010s, as shown by his prolific and diverse creative activities. This research will first provide an overview of the film industry in Japan today, then question and confront the multiple interpretations of Kore-eda's work. The last part of our thesis will finally study the recurring themes in his films through formal analysis, positing his cinema exemplifies how films create a space "in-between", which does not only mirror the social changes represented but also actively contributes to them.